Elhadj Mamadou Cellou Daaka Diallo, maire de Labé

Depuis quelques heures, l’actualité politique de la Guinée profonde est troublée par une décision du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général Bouréma Condé qui est tombée comme un couperet dans les différentes préfectures du pays portant interdiction formelle de toute marche de l’opposition républicaine, ce mercredi, 4 octobre 2017, sur l’ensemble du territoire national, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Cette décision inopinée qui est tombée à la dernière minute, dans la soirée du mardi, 3 octobre 2017, ébranle tout le monde fait monter la tension entre acteurs politiques de l’opposition et administrateurs territoriaux pris au dépourvu et chargés de faire respecter la décision de leur ministre.

A Labé, les autorités régionales et préfectorales ont tenté en vain de rencontrer les responsables de l’UFDG pour échanger sur cette décision tombée de Conakry. Les principaux acteurs concernés ont tous fait le vide et décliné l’invitation à une réunion de concertation à la résidence du gouverneur de la Région Administrative. Même que le secrétaire fédéral de l’UFDG, Elhadj Mamadou Cellou Daaka Diallo, également président de la Délégation spéciale de la Commune Urbaine de Labé, est resté injoignable toute la soirée du mardi, 3 octobre 2017.

Tout porte à croire qu’un affrontement est inévitable entre les services de sécurité et les militants de l’opposition. Car, autorités locales et responsables de l’UFDG pensent, chacun de son côté, être obligé de suivre à la lettre les instructions qui leurs sont tombées de Conakry.

Il est à préciser que dans cette Région Administrative de la Moyenne Guinée, ce sont seulement les représentations locales de l’opposition à Labé, Mali et Tougué qui ont préparé la manifestation de ce mercredi, 4 octobre 2017. Les autorités de Lélouma et Koubia n’ont reçu aucune lettre d’information allant dans ce sens de la part des responsables locaux de l’opposition.

A suivre !

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin