Matoto : le vice-président de l’AVIPA et certains de ses proches recherchés par la police

Le vice-président de l’AVIPA, Yéro Diouldé Diallo et certains de ses proches du quartier Kissosso-poudrière, dans la Commune de Matoto sont activement recherchés par des agents du commissariat spécial de la police de ladite commune, a appris Guineematin.com de certains citoyens du quartier.

Cette chasse aux personnes a débuté ce samedi, 14 octobre 2017, suite à une bagarre qui a éclaté entre les fidèles musulmans au moment de la prière de l’aube.

La veille, aux environs de 17 heures, Yéro Diouldé Diallo et certains de ses coreligionnaires de Kissosso-poudrière avaient vigoureusement contesté l’installation officielle d’Elhadj Aboubacar Soumah comme imam de la mosquée du quartier contre la volonté de certains citoyens de la localité.

En représailles,  les partisans de cet imam contesté auraient monté un guet-apens au moment de la prière de l’aube contre les adversaires d’Elhadj Aboubacar Soumah.

Des citoyens qui ont contacté Guineematin.com ce samedi matin font état de plusieurs blessés parmi les adversaires de l’imam contesté Aboubacar Soumah et au moins 3 personnes interpellées et conduites au commissariat central de police de Matoto.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, une source généralement bien informée indiquait à Guineematin.com que le maire de Matoto et le chef du quartier Kissosso-Poudrière détenaient une liste de personnes préalablement ciblées dont le doyen Yéro Diouldé Diallo, pour être arrêtées par la police.

A préciser que les trois personnes détenues actuellement au commissariat central de police de Matoto font partie des personnes blessées lors de la bagarre survenue à la mosquée de Kissosso-poudrière à l’occasion de la prière de l’aube.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS