Konianakoro/Mandiana : 6 morts et trois (3) blessés dans l’éboulement d’une mine d’or

L’éboulement d’une mine d’or qui avait été pourtant fermée à toute exploitation artisanale a fait un bilan provisoire de 6 morts, 3 blessés et de nombreux mineurs encore coincés dans le puits à Konianakoro, une commune rurale située à 85 km du chef-lieu de la préfecture de Mandiana, a appris Guineematin.com d’un journaliste basé dans la préfecture.

Le correspondant local de l’Agence guinéenne de presse, Cheick Amala Keïta a indiqué ce dimanche matin au téléphone de Guineematin.com que les puits traditionnels effondrés étaient déjà abandonnés et totalement interdits aux creuseurs.

« Dans les mines d’or, les puits au bord desquels se trouvent des branches sèches d’arbres veut dire puits à haut risque et interdit à toute exploitation. Mais, contre toute attente, ces jeunes, sous l’effet des stupéfiants, sont venus descendre dans ces puits sans attirer la moindre attention des surveillants des mines. C’est hier, samedi, 14 octobre 2017, vers 17 heures que les gens ont entendu un grand bruit d’éboulement et des cris des blessés. Il a fallu des longues heures de recherches pour qu’on retrouve les 6 corps des victimes enfuis à des dizaines de mètres dans les galléries», a expliqué notre confrère citant le sous-préfet de la localité, Idrissa Sangaré.

Trois autres personnes blessées ont été extraits des décombres et des secours s’activent sur le terrain pour retrouver d’éventuels survivants.

Ce drame n’a pas laissé les autorités locales tranquilles. Car, le sous-préfet, Idrissa Sangaré et le maire de la commune rurale, Famoro Keïta  se sont rendus sur le terrain pour présenter leurs condoléances d’usage aux familles éplorées.

Il est à noter qu’aucune des victimes identifiées n’est âgée de plus de 30 ans.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com  

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS