Suite aux heurts survenus dans la ville de Lola hier, le préfet de Lola a convoqué une réunion dans la salle de conférence de la préfecture ce vendredi, 20 octobre 2017. Cette rencontre a mobilisé les leaders religieux, les leaders de jeunes, les chefs de service s de la préfecture, les associations de femmes, la sécurité et toutes les couches sociales de la préfecture, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Lola.

L’objectif de cette réunion était de partager les informations sur les évènements qui se sont déroulés, réfléchir ensemble pour adopter une ligne de conduite avec la population pour un apaisement social dans la préfecture.

Dès l’entame, le préfet, Saa Youla Tolno a fait le résumé des affrontements qui ont commencé au collège central situé au quartier Thighen-mo, la prise en charge gratuite de l’élève bastonné par ses collègues, tout en remerciant le personnel de l’hôpital pour la prise en charge des autres jeunes blessés lors de cette manifestation, la sécurité ainsi que tous ceux qui ont fourni des efforts pour le maintient d’ordre.

Monsieur Saa Youla a dit être réconforté et soulagé pour le retour au calme, tout en déplorant cette situation qui prenait une tournure ethnique. Il a aussi déploré le comportement des élèves qui ont déstabilisé les écoles par des jets de pierres, ainsi que certaines personnes appréhendées et qui étaient armées de gourdins et de machettes.

Le préfet a invité les religieux, les parents, les sages à conseiller les enfants à la maison, tout en insistant sur les parents, monsieur Saa Youla relate qu’en des cas pareils, les parents doivent interdire leurs enfants de sortir ; et, si tu vois un objet avec ton enfant, il faut lui demander. Mais, certains parents restent indifférents, regrette le patron de la préfecture.

Enfin, le préfet a mis en garde tous les sages, les religieux à ne pas intervenir en cas d’arrestation des coupables. Au cours de cette rencontre, les intervenants ont chargé le directeur de l’éducation de prendre des sanctions contre les responsables du collège central.

En réponse, le Directeur préfectoral de l’éducation, monsieur Saramoudou Kourouma, il a rassuré que des sanctions sont en cours et qu’une mission de sensibilisation sillonnera les différents établissements pour que plus jamais des cas pareils ne se reproduisent.

La rencontre s’est achevée par la prière des religieux aux environs de 12 heures.

Après un tour dans les établissements, le correspondant local de Guineematin.com a constaté une faible présence des élèves, malgré les instructions du DPE, à reprendre les cours. Depuis  le matin, le calme est revenu et les activités ont repris normalement dans les marchés.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin