Les manifestants qui avaient été arrêtés lors des échauffourées de Beyla et transférés à N’zérékoré viennent d’être libérés par les autorités régionales en accord avec les autorités préfectorales, a appris Guineematin.com d’une source proche de la médiation.

Grâce à la persévérance dans la médiation de la coordination régionale du Koniah appuyée par certains cadres ressortissants venus de Conakry, le samedi, 21 octobre 2O17, les 16 jeunes manifestants de Beyla qui avaient été arrêtés et transférés à N’zérékoré viennent d’être libérés.

« Je viens d’échanger avec certains d’entre eux. Ils sont attendus à Beyla ici aux alentours de 14 heures, parce que la route Beyla-N’zérékoré, c’est environs 2 heures de parcours. Ils seront en route entre midi et 13 heures » a expliqué ce lundi matin au téléphone de Guineematin.com le porte-parole des jeunes de l’Alliance Préfectorale pour la Paix de Beyla, Djiba DONZO.

Avec la bonne nouvelle de cette libération de leurs collègues qui étaient détenus à N’Zérékoré, les jeunes et les femmes concernés par ce mouvement ont accepté de renoncer à la reprise des manifestations dans la ville de Beyla, ce lundi matin.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin