Le président du Comité Directeur de la Maison des Jeunes de Labé, Mamady Diaboula, désigné par le mouvement associatif pour animer officiellement cette infrastructure juvénile déclare ne rien connaître sur le fonctionnement de ce bâtiment, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

La Maison des Jeunes de Labé n’a pas de directeur titulaire depuis le départ de Samba Camara qui assurait l’intérim et un flou artistique y est entretenu sur la destination réelle des recettes issues des activités génératrices de revenu organisées dans ce bâtiment par le directeur préfectoral de la jeunesse, Thierno Aliou Barry.

Le Comité Directeur, élu par le mouvement associatif de Labé pour gérer cette infrastructure juvénile conformément aux textes, ne semble pas contrôler la situation à cause du vide créé par l’absence d’un directeur de la Maison des Jeunes.

« La Maison des Jeunes de Labé abrite des cérémonies de mariage en raison de 500.000 GNF la location de la salle. J’ai personnellement compté au moins 13 cérémonies de mariage organisées dans ce bâtiment ces derniers temps. Mais, je ne sais pas où part l’argent issu de ces activités génératrices de revenu », a déclaré le président du Comité Directeur de la Maison des Jeunes de Labé, Mamady DIABOULA.

Après le départ de Samba Camara qui assurait l’intérim du directeur de la Maison, Mamadou Lamarana Diallo, devenu sous-préfet à Garambé, dans la préfecture de Labé, un jeune leader du nom de Mouctar BAKAYOKO avait déposé des dossiers de candidature pour le poste. Mais, il n’a obtenu aucune réaction officielle de la part du Ministère de la Jeunesse, seul habilité à désigner un remplaçant.

Depuis, le directeur préfectoral de la jeunesse de Labé, Thierno Aliou Barry est le seul maître des lieux…

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin