Le parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel, a tenu son assemblée générale ce samedi 28 octobre 2017, à son siège national à Gbéssia-aéroport. La séance a été présidée par M’Bany Sangaré, secrétaire général de la Jeunesse du parti, qui avait à ses côtés plusieurs membres du Bureau Politique National : Dr Mohamed Diané (ministre délégué à la défense), Dr Ibrahima Kourouma, (ministre de la ville et de l’aménagement du territoire), Ibrahima Kalil Kaba (directeur de cabinet du Président de la République), rapporte le journaliste de Guineematin.com, qui était sur place.

Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette assemblée générale : déclaration du parti relative au sujet « des milices de Malick Sankhon », le compte-rendu du comité national d’appui aux élections locales et les élections locales.

En ce qui concerne le premier point, Dr Mohamed Diané a condamné les propos tenus par Malick Sankon, directeur général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. Dr Diané a regretté que de tels propos viennent d’un cadre du RPG arc-en-ciel et de surcroit au siège du parti. « Depuis plus de deux semaines, nous voyons sur les réseaux sociaux, dans les journaux des informations qui n’ont rien à avoir avec l’idéologie de notre parti, avec les objectifs de notre parti. Comme vous le savez, le RPG Arc-en-ciel est un parti qui s’est battu pendant plus de 20 ans dans l’opposition. Nous nous sommes battus pour un Etat de droit, pour la démocratie, pour la justice, pour un développement équilibré de notre pays. Donc, nous devons rester toujours légalistes, nous avons mobilisé de centaines de personnes ici, nous n’avons jamais empêché la population de faire ses activités, nous n’avons jamais formé de milice quand on était dans l’opposition, ce n’est pas aujourd’hui que le RPG va former une milice(…). Le gouvernement du professeur Alpha Condé, le président de la République, n’accepteront jamais et ne tolèreront jamais la formation de milices d’autodéfense dans notre pays. Seules les forces de sécurité sont habilitées à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national. Notre parti, le RPG arc-en-ciel et l’ensemble des partis alliés, n’accepteront jamais de cautionner la formation de milices d’autodéfense dans notre pays parce que nous sommes dans un pays de droit », a-t-il prévenu.

De son coté, Sékou Souapé Kourouma, livrant le deuxième point à l’ordre du jour, a dit que le peuple s’approche d’une période importante dans l’histoire de la démocratie de notre pays. Faisant allusion aux élections locales, monsieur Kourouma a dit que son parti est largement en avance du point de vue préparation sur beaucoup de partis politiques. « Contrairement à ce que certains croient, les élections locales sont les élections très capitales dans la vie de notre pays. Et donc, en début de l’année prochaine, nous irons aux élections communales et communautaires. Il y a un certain temps, nous avions dit ici, certains étaient concentrés sur les marches et en ce moment nous nous déployons sur le terrain pour mobiliser les militants. Et vous avez vu depuis un certain temps, il y a des adhésions massives au sein de nos rangs. Ce n’est pas seulement à Conakry, mais à l’intérieur du pays. Donc, nous allons faire un résultat très important lors de ces élections », a-t-il annoncé.

S’exprimant sur le dernier point, M’Bany Sangaré a dit que les membres comité national d’appui aux élections locales se réunira mercredi prochain pour se mettre au travail. « Nous invitons les démembrements du comité national d’appui aux élections des cinq communes à se réunir pour aller vers les sections, les sous-sections, les comités de base. Parce que le comité d’appui aux élections locales, comme son nom l’indique, vient pour appuyer le parti dans son organisation pour aller à ces élections », a-t-il dit.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin