Après les communes de Dixinn et la commune de Ratoma, visitée la semaine dernière, la caravane du Forum des femmes parlementaires de Guinée (FOFPAF) et des femmes leaders de la société civile guinéenne a parcouru la vaste commune de Matoto et passé ses messages aux populations de cette municipalité estimées un million d’habitants, repartis dans 38 quartiers et 252 secteurs.

Dès le matin, ce sont les femmes du marché Enta, puis celles de Matoto centre, qui ont eu le privilège d’écouter les femmes leaders du FOFPAG et de la société civile guinéenne sur leur engagement pour une meilleure représentativité aux prochaines élections communales.

Partout les femmes ont répété en chœur leur slogan de rêve « plus de maires-mères que de maires-pères ».

A la commune de Matoto, la caravane a bénéficié d’une oreille attentive du président de la délégation spéciale, Dr. Mohamed Koumandian Kéïta et échanger avec certaines organisations féminines de la place.

Après les avoir pieusement écoutées, Dr Kéïta a souhaité la bienvenue à ses hôtes et donné toutes les assurances de son engagement en faveur de la promotion de la femme guinéenne. « Depuis nos papas et nos grands parents (faisant allusion à son défunt père Koumandian Kéïta, 1er secrétaire général du syndicat des enseignants de Guinée), une loi a été prise pour l’éducation de la jeune fille. Dans mes écoles, toutes les comptables sont des femmes. Et je compte beaucoup d’enseignantes dans mes écoles. Et ici à la commune de Matoto, les femmes occupent la tête de 5 à 6 directions opérationnelles sur les 15. Au niveau des quartiers, nous sommes à quatre chefs de quartiers femmes. Parmi les 28 conseillers, 4 également sont des femmes et nous sommes décidés à faire plus », a déclaré d’entrée le maire de Matoto.

Sans se faire le moindre mystère, Dr Koumandian est certain que l’émancipation de la femme est synonyme de l’émancipation du monde. « La responsabilité des femmes est immense. Elles ne font pas que donner la vie, elles l’entretiennent également. Nous leur devons notre vie et notre existence, car, si elles décident de nous tuer, rien ne peut les en empêcher », a reconnu le maire dans un franc-parler.

Toute fois, s’il faut soutenir la femme dans son combat pour l’émancipation, Dr Kéïta reste formel. « Il faut que nos jeunes soient bien éduqués pour assurer le future. Mais certains sont pressés de remplacer leurs parents ». Il s’inquiète surtout du fait que les jeunes « détruisent le peu qu’on a, ce n’est pas normal », souligne le maire.

Sorties ravies de cette rencontre, les femmes leaders du parlement et de la société civile se sont dirigées au siège du Rassemblement du peuple de Guinée, Rpg-Arc-en-ciel au pouvoir, où elles ont été accueillies en fanfare par leurs sœurs.

Madame Doumbouya Hadja Sona Baro, membre de la direction nationale du Rpg-AEC, visiblement heureuse de cette visite, a déclaré à la presse dont Guineematin.com qu’au parti Rpg, le quota est respecté depuis la création.

Maintenant, fait-elle savoir, « ce que nous voulons c’est la parité. Dans chaque bureau, nous voulons la moitié des postes. Et pendant l’établissement des listes électorales, nous voulons que celles-ci soient zébrées. Autrement dit, un homme après une femme et vice-versa ».

Pour avoir beaucoup de femmes candidates aux prochaines élections communales, « nous allons sensibiliser nos sœurs, leur expliquer tout le processus électoral, du début jusqu’à la fin ainsi que les conditions à remplir pour être électrice et éligible. Nous sommes prêtes à les accompagner jusqu’au bout au Rpg-AEC », a promis Mme Doumbouya.

Cette caravane appuyée techniquement par le programme des Nations pour le développement, PNUD, et financée par le bureau régional ONU-Femmes avec la participation du gouvernement du Canada, va poursuivre son itinéraire, le mardi 7 novembre dans la commune de Matam.

Selon le programme, des séances de sensibilisations des femmes des marchés de Bonfi, des échanges avec les organisations féminines et de plaidoyer auprès des autorités communales et de l’Ufr sont prévues.

Pour les détails de cette journée, vous pouvez visionner la vidéo de cette caravane à Matoto, notamment son passage au siège du parti présidentiel, le RPG arc-en-ciel sur la page Facebook du site Guineematin.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin