Certains responsables de la Fédération UFDG de Labé soupçonnent leur vice-président exclu, Bah Oury d’être derrière la création d’un mouvement de soutien à Elhadj Cellou Dalein Diallo pour l’élection présidentielle de 2020, juste dans le but de déstabiliser la principale formation politique de l’opposition guinéenne avant la date indiquée, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Depuis quelques semaines, la création d’un mouvement de soutien à Cellou Dalein Diallo pour la présidentielle de 2020 fait grincer des dents dans la cité de Karamoko Alfa Mo Labé. Et pour cause ? Certains responsables du bureau fédéral de l’UFDG soupçonnent les initiateurs du mouvement d’être soutenus par le vice-président exclu, Bah Oury, juste pour déstabiliser le parti à Labé.

Devenu ennemi juré de certains militants et responsables de l’UFDG pour avoir lancé le mouvement ‘’Maa Cellou en 2020’’ qui signifie ‘’Il faut à tout prix que Cellou accède au pouvoir en 2020, un des fondateurs de cette association, Mamadou Saliou Gadha Pounthioun Diallo a fini par faire machine arrière.

« Mes associés n’ont pas accepté qu’on aille informer le bureau fédéral de la création de notre mouvement. J’ai tout fait, en vain ! Après constat, j’ai réalisé qu’on a enregistré de nombreux adhérents et les gens ne faisaient que parler de Bah Souleymane, un fervent militant de Bah Oury qui a rejoint le mouvement et tant d’autres que moi, personnellement, je ne connaissais pas. C’est dans la rue que j’ai aussi appris le nom du président de notre mouvement, en l’occurrence, le chef quartier de Tata 1. Et, pire, j’ai été surpris d’entendre certains membres de ce mouvement ‘’MAA CELLOU EN 2020’’ dire que si jamais les responsables du parti s’opposaient à la création et à l’implantation de ce mouvement à Labé, ils vont s’imposer, et demanderont finalement leur remplacement pur et simple au sein du bureau fédéral de l’UFDG. C’est de là que j’ai décidé de quitter ce navire ; car, la vocation du mouvement a été complètement détourné », a-t-il indiqué.

Pour le secrétaire général du Comité Fédéral des Jeunes de l’UFDG, Mamadou Aliou Laly, ce mouvement fait des campagnes de diffamation, en lançant un discrédit sur les responsables locaux du parti. En plus, ce mouvement est soutenu par Bah Oury. « Le bureau fédéral n’a jamais autorisé un quelconque mouvement à exercer sur le terrain au nom du parti. Le mouvement ‘’MAA CELLOU EN 2020’’ n’a aucune autorisation, ni mandat du parti. C’est Bah Oury qui les soutient. Récemment, Bah Oury est venu à Labé. Il est parti à une banque commerciale de la place décaisser de l’argent pour leur offrir dans le seul but de déstabiliser le parti. Mais, ça ne marchera pas », prévient-il.

Elhadj Mamadou Cellou Daaka Diallo, maire de Labé

Dans le but de freiner l’élan de ce mouvement, le secrétaire fédéral de l’UFDG, Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo, président de la délégation spéciale de la commune urbaine de Labé, à travers un communiqué, a récemment demandé à l’ensemble des militants de son parti de rester vigilants, « car un mouvement qui parle au nom de l’UFDG sillonne à travers la ville pour convaincre les citoyens à y adhérer. Leur seule mission, c’est de déstabiliser l’UFDG à la base », indique le communiqué du secrétaire fédéral.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin