C’est une avant dernière journée de la SENACIP (Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la Paix) riche en enseignements que Khalifa Gassama Diaby et sa suite ont vécu ce lundi 06 novembre 2017. La visite de l’école franco-arabe Elhadj Karamo Kaba de Kissosso, dans la commune de Matoto, a été un moment d’une intense émotion. Les échanges enregistrés pour l’occasion ont permis de « lever de nombreuses suspicions », a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est un accueil triomphal qui a été réservé à la délégation du ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté à Kissosso, dans cette école franco-arabe qui compte plus de mille (1 000) élèves. Encadreurs et élèves étaient agréablement surpris de voir dans leurs locaux le ministre de l’Unité nationale.

Dans son discours, Khalifa Gassama Diaby a dit que sa présence dans cette école visait à établir un pont et faciliter les échanges entre toutes les composantes de la nation. « Je suis là pour vous parler de la nation guinéenne, de ce qu’il faut pour que cette nation guinéenne soit une réalité, de ce qu’il faut pour que cette nation soit en capacité de garantir à chaque guinéen ses droits, quelque soit ses singularités et ses différences, pour qu’il puisse vivre en toute liberté, en toute justice et avec l’égalité recommandée par les pratiques universelles », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, Khalifa Gassama Diaby va rappeler que « ce qui garantit la liberté, la sécurité et la sûreté pour chaque citoyen, c’est la loi, celle qui permet au fort de respecter le faible ».

En outre, le ministre de l’Unité nationale a dit que l’histoire de notre pays « a connu des pages sombres, des pages douloureuses et heureuses. Nous devons assumer cela. La nation, c’est aussi le futur. Pour construire cette nation à laquelle nous appelons, il nous faut des règles communes, des valeurs communes », a laissé entendre monsieur Gassama Diaby.

Selon de nombreux observateurs, cette visite à l’école franco-arabe Elhadj Karamo Kaba de Kissosso a permis aux arabisants de « savoir qu’ils ne sont pas exclus de la vie nationale ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin