Le présumé assassin de Chérif Ibrahima de Sagalé, Amadou Mouctar Koula Diallo, transféré de la prison civile de Labé à la maison centrale de Conakry, le samedi, 4 novembre 2017, en application d’une instruction du président Alpha Condé, a trouvé la mort dans des circonstances non encore élucidées, a appris Guineematin.com de sources concordantes.

Informée de cette triste nouvelle, la famille du défunt, Amadou Mouctar Koula Diallo déclare à Guineematin.com en avoir reçu la confirmation de certains hauts commis de l’Etat.

« Nous venons de saisir certains ministres de la République pour solliciter l’autorisation de récupérer le corps pour qu’il soit inhumé par la famille. On attend l’avis du président Alpha Condé pour être situé sur le sort de la dépouille mortelle de Mouctar » a confié une source proche de la famille Koula Mawndé de Labé.

En attendant, une autre source a confié à Guineematin.com que les autorités sont entrain de faire le nécessaire pour situer les causes exactes du décès en prison du présumé assassin du Chérif Ibrahima de Sagalé. Décès survenu au moment où la déposition de Mouctar Koula Diallo était attendu quand on sait que la piste djihadiste du Nord du Mali était privilégiée dans la recherches des causes de l’attentat que ce jeune aventurier à perpétré contre un érudit du Fouta Djallon.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin