Tout était pourtant bien partie pour faire de la fin de la SENACIP une belle fête. Des sonorités guinéennes avaient chauffé la salle à blanc pendant un bon moment.

Arrivé dans cette ambiance de fête, le président Alpha Condé a tenu un très bref discours. Il a dit avoir suivi à la télévision l’immersion dans les écoles, les marchés et d’autres lieux où la citoyenneté a été magnifiée. Après avoir fini son discours, le professeur Alpha Condé a fait un tour pour saluer les nombreux jeunes gens qui se sont mobilisés pour accompagner le ministre Khalifa Gassama Diaby. Ensuite, Alpha Condé est aussitôt reparti.

Dans la salle, il y avait des diplomates, dont l’ambassadeur de France en Guinée, Hady Barry, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères.

Devant le « vide » créé par Alpha Condé et l’absence des membres du gouvernement, le ministre Khalifa Gassama Diaby a renoncé à lire le discours qu’il avait prévu pour la circonstance. Il a dit s’être battu corps et âme pour la réalisation de la SENACIP. Mais, c’en était également la dernière, a lancé le ministre de l’Unité nationale et des Libertés.

Très touchée par ce qui venait de se passer, Hadja Rabiatou Serah Diallo, ancien leader de la CNTG, ancien présidente du CNT et aujourd’hui présidente du Conseil Économique et Social, n’a pu retenir ses larmes…

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin