Célébrée depuis le 1er Novembre 2017, en Guinée, la deuxième édition de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix (SENACIP) a pris fin hier, Mardi 07 Novembre, sur toute l’étendue du territoire national. Dans la ville carrefour, la cérémonie de clôture de la SENACIP a été mise à profit par les organisateurs de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix pour organiser à l’institut supérieure de technologie de Mamou, une conférence-débat axée sur la citoyenneté et le civisme.

Présidé par le préfet Mory Diallo, cette cérémonie de clôture de la SENACIP a débuté par l’hymne nationale guinéenne, entonnée par les centaines d’étudiants qui remplissaient l’amphithéâtre de l’institut supérieur de technologie de Mamou, une salle témoin des grands évènements de ce temple de savoir, notamment en ce qui est des soutenances des étudiants à la fin de leur cycle universitaire.

Ensuite un sketch de sensibilisation sur le civisme a été présenté à l’assistance par les jeunes du CECOJE (centre d’écoute, de conseil et d’orientation pour jeunes).

Dans son exposé, Ibrahima Diallo, le délégué de la SENACIP à Mamou, est largement revenu la notion de la citoyenneté et son importance dans le développement d’un pays. « Un bon citoyen, c’est celui-là qui aime les autres, c’est celui-là qui aime et défend son pays et qui répond présent quand son pays a besoin de lui. Au-delà de sa définition juridique, la citoyenneté est un ensemble d’attitudes, de valeurs, de comportements à observer vis-à-vis de nous-mêmes, vis-à-vis des autres et vis-à-vis de l’Etat. C’est pourquoi nous avons estimé qu’il faut venir discuter avec vous (les étudiants) sur les attitudes et les valeurs d’un bon citoyen. Parce que nous estimons que vous êtes les futures cadres de ce pays », a expliqué monsieur Ibrahima Diallo, avant l’ouverture des débats entre les conférenciers et les étudiants fortement mobilisés.

Au nom du ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté, madame Nounkoumba Sy, la directrice nationale adjointe de la citoyenneté a remercié et exprimé toute sa gratitude à toutes les personnes qui ont contribué à l’organisation de la 2ème édition de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix dont l’objectif, précise-t-elle, « n’est pas d’inventer un citoyen modèle en une semaine ».

« Tel que prévu par la loi, la SENACIP a pour objectif de consolider la démocratie, l’Etat de droit et la culture de la paix. Mais aussi de promouvoir une citoyenneté responsable pour forger la culture du civisme et de la tolérance chez nos compatriotes et renforcer notre idéal nationale,… La finalité de cette initiative est de nous rappeler à tous (gouvernants et gouvernés), l’exigence du civisme, d’égalité, de liberté et de solidarité dans notre pays. Aujourd’hui, je lance un appel à chacun d’entre nous (hommes, femmes, jeunes et vieux) pour tirer les leçons de notre passé commun et œuvrer en faveur de l’entente, la cohésion sociale et l’unité nationale. Seul le travail en commun permettra le développement socioéconomique de la Guinée », a indiqué Nounkoumba Sy.

Dans son discours de clôture, le préfet Mory Diallo a remercié le président Alpha Condé qui a promulgué en juillet 2016, la loi portant institutionnalisation de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix en Guinée. « Cette vision profonde et courageuse du chef de l’Etat », dira Mory Diallo, « prouve à suffisance l’intérêt particulier qu’il porte à la problématique de la citoyenneté dans notre pays ».

« L’objectif visé par la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix dans notre préfecture (Mamou) est de favoriser une forte mobilisation sociale autour de la problématique de la citoyenneté, avec des actes symboliques à travers la partition de chacun et de tous à la construction d’une nation forte et prospère. Le thème choisi étant : le citoyen dans la construction de la nation, notre préfecture, conformément au chronogramme élaboré par le département de l’unité nationale et de la citoyenneté, a connu une mobilisation effective de toutes les composantes sociales. Parmi les activités réalisées au cours de cette semaine, nous pouvons citer entre autres : le forum des quartiers, l’assainissement des lieux publics, la sensibilisation à large échelle de toutes les couches sociales, notamment les femmes, les élèves, les jeunes dans les quartiers urbaines et périphériques,… » a expliqué le préfet Mory Diallo, encourageant de passage les citoyens de sa juridiction géopolitique à « développer tous les jours, dans leurs actes quotidiens, la culture citoyenne ».

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin