Ce vendredi, 10 novembre 2017, comme annoncé précédemment par Guineematin.com dans une de ses dépêches, le Forum des femmes parlementaires de Guinée et les femmes leaders de la société civile ont rendu visite à la Première Dame de la république, Hadja Djéné Condé, à sa résidence de Donka.

La présidente du forum et cheffe de délégation, Hadja Fatoumata Binta Diallo, après la présentation des membres qui l’accompagnent a expliqué l’objectif de la visite axée sur le « plaidoyer/lobbying en vue d’une meilleure représentativité des femmes dans les postes de décision ». Aussi bien les postes électifs que nominatifs. D’où l’intérêt de venir solliciter l’appui de la Première Dame auprès de son époux pour aider à matérialiser cette volonté commune et sociétale.

« Nous les femmes parlementaires de Guinée et les femmes leaders de la société civile, nous sommes là pour solliciter votre implication personnelle auprès du Chef de l’Etat en vue d’une meilleure représentativité des femmes dans les sphères de décision », a plaidé la patronne du FOFPAG, Hadja Binta.

Plus loin, elle a retracé le trajet et les activités menés par la caravane depuis son lancement, il y a une semaine.
« Après la cérémonie de lancement, le 1er novembre 2017, nous avons parcouru les cinq communes de la capitale. Nous avons rencontré, échangé et sensibilisé des responsables communaux, administratifs et politiques, des leaders politiques, des femmes de marché, des étudiants, les présidents de la CENI, de la Cour Constitutionnelle, le Gouverneur de la ville de Conakry, les Chefs de départements de la justice, de l’action sociale et de l’administration du territoire… pour partager le message ». Et, partout, a indiqué la présidente, « nous avons demandé l’application de l’article 8 de la Constitution qui met au même pied d’égalité les hommes et les femmes de Guinée en droit et en devoir. Nous voulons 50% de femmes sur les listes de candidats aux prochaines élections communales », a insisté l’Honorable Hadja Binta.

Cette fois, poursuit-elle « nous demandons plus de maires-mères que de maires-pères », a réitéré l’uninominal de Koundara qui dit « compter sur l’engagement personnel de la première Dame, convaincue qu’elle bénéficie de l’oreille attentive de son époux, le Pr Alpha Condé ».

En réponse et dans un cadre très solennel, Hadja Djéné Condé, après avoir souhaité la bienvenue à ses hôtes, tout en leur accordant son soutien a conseillé ses sœurs « d’œuvrer à capitaliser le tiers de femmes à inscrire sur les listes de candidats et s’assurer ainsi d’une parité prochaine homme –femme ».

Pour y parvenir, Hadja Djéné Condé qui n’a pas lésiné sur les moyens, demande non sans insister aux femmes leaders, de mener une bataille accrue pour l’éducation et la formation de la jeune fille. « Nous devons travailler pour donner une bonne éducation et une solide formation à nos filles leur permettant de s’imposer dans la vie. Celles qui ne finissent pas l’université, devraient avoir un métier bien assimilé. Et très facilement, les femmes vont s’imposer et obtenir la parité voir au delà », a t-elle dit aux femmes.

Mais ce n’est pas fini, la Première Dame est certaine que rien ne peut aller sans la paix. « Je vous exhorte mes sœurs membres de cette caravane et à travers vous, toutes les femmes de Guinée, d’œuvrer à la paix et à l’unité nationale dans nos foyers et dans les familles à travers tout le pays», a plaidé à son tour la Première Dame avant de déclarer son adhésion au FOFPAG.

Cette étape de la caravane des femmes parlementaires et leaders de la société civile guinéenne, qui a bénéficié du soutien du PNUD et le financement du bureau régional ONU-Femmes avec la participation du Canada, marque la fin de ses activités pour la ville de Conakry. La prochaine étape concernera les trente trois préfectures de la Guinée, selon le programme pré-établi et débutera prochainement.

Abdallah Baldé pour Guineematincom

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin