En prélude aux élections locales prévues le 04 février 2018, la commission technique électorale du RPG arc-en-ciel a organisé une formation en faveur de plus de 300 agents électoraux hier, dimanche 12 novembre 2017, à son siège à Gbéssia-Aéroport. Après cette formation, ces cadres du parti seront déployés sur toute l’étendue du territoire national en vue de remobiliser, organiser et gérer les candidatures, a appris un reporter de Guineematin.com qui était au siège du RPG arc-en-ciel.

Selon Sékou Kourouma, ancien ministre de la Fonction publique et membre du bureau politique du RPG, ces cadres du parti vont être outillés sur la gestion électorale en vue d’aller à l’assaut des électeurs. « Comme on le dit, qui veut aller loin ménage sa monture. La direction nationale du RPG arc-en-ciel a décidé, à travers la commission électorale technique du parti, d’organiser la présente rencontre qui constitue en fait un cadre de formation des agents électoraux qui doivent être déployés sur l’ensemble du territoire national », a-t-il introduit.

Pour Sékou Kourouma, ces cadres du RPG qui doivent aller sur l’ensemble des circonscriptions électorales du pays sont composés de deux groupes : « le premier groupe est composé de missionnaires politiques qui vont en quelque sorte faire un travail de remobilisation, d’organisation et de gestion des candidatures au niveau des différentes circonscriptions électorales. Eux, ils vont apporter un appui politique pour organiser les conventions locales au niveau des communes urbaines et des communes rurales pour le choix des candidats et l’établissement des listes, voir leur validation. Le deuxième groupe est composé de jeunes cadres talentueux qui vont accompagner nos structures de base, apporter un appui technique à nos démembrements, en lien avec l’agenda proposé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ces jeunes vont justement relever le défi qui se pose aujourd’hui au parti, à savoir le défi de la victoire aux prochaines élections communales pour garantir encore la victoire du parti aux élections législatives et l’élection présidentielle de 2020 », a-t-il expliqué.

S’exprimant sur le choix des candidats pour ces élections locales, Lansana Komara, membre du bureau politique du RPG arc-en-ciel et premier vice-président du Conseil économique et social (CES), a dit que ce sont les structures de base qui auront la latitude de proposer et de remonter la liste des candidats jusqu’au niveau national. Et, selon lui, ces listes ne seront acceptées et validées qu’après approbation au niveau de la base.

« Au lieu de nous asseoir entre les quatre murs de Conakry pour décider de qui doit être sur la liste, nous envoyons des missionnaires pour travailler avec les structures de base, à travers une convention nationale, une convention préfectorale et une convention sous-préfectorale pour désigner nos candidats. La mission va profiter de ces 20 jours pour non seulement suivre l’affichage des listes électorales, parce que cette fois-ci il n’y a pas de recensement, nous allons avec l’ancienne liste. Mais, il y a une activité extrêmement importante qui est la relocalisation des électeurs. Donc, ils vont suivre la relocalisation des électeurs, ensuite ils vont suivre aussi la validation des candidatures », a indiqué monsieur Komara.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin