La décision portant suspension du directeur préfectoral de la jeunesse de Gaoual, Aguibou Diallo a été rendue public dans la matinée de ce mardi, 14 novembre 2017, autour du mât par le préfet de la localité, Souleymane Sow, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Cette décision du préfet de Gaoual, Souleymane Sow fait suite à soulèvement populaire contre le directeur préfectoral de la jeunesse par intérim de Gaoual, Aguibou Diallo. « J’ai réuni à mon bureau, mon cabinet et certaines personnes ressources pour examiner le mémorandum des jeunes. Nous avons trouvé qu’ils ont raison à plus de 50%. C’est pourquoi nous avons préparé hier, une décision le suspendant. Nous avons lu cette décision ce matin autour du mat. L’intéressé a reçu la décision » explique le préfet Souleymane SOW.

Depuis quelques semaines, le désormais tout nouveau ancien directeur préfectoral de la jeunesse par intérim de Gaoual est reproché de mauvaise gouvernance par la couche juvénile de la localité.

« Il a choisi son cousin et sa femme pour participer à la rencontre de validation des textes juridiques du Conseil National des Jeunes de Guinée organisée à Conakry, au détriment des jeunes qui ont été formé à Gaoual ici et à Boké. Il a envoyé aussi son neveu à Mamou pour suivre une formation sur la gestion des maisons des jeunes alors que la Maison des Jeunes de Gaoual a un gestionnaire officiellement désigné. A chaque fin de mois également, le même DPJ reçoit 500 000 GNF d’une boite de nuit de la place. Il n’a jamais fait de compte-rendu sur l’utilisation de ce fonds. La Maison des Jeunes est complètement délabrée. Ce qui fait mal de plus encore, le DPJ en complicité avec certains membres de la Ligue de Boké a fait dissoudre le district préfectoral de football, en disant que les éléments qui le composent ont détourné de l’argent. Or, le DPJ même a reçu, de cette somme, le montant de 500.000 GNF » dénonçait le porte-parole des manifestants, Moustapha Koulibaly.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été alors la précipitation avec laquelle le Aguibou Diallo, alors DPJ de la localité a fait remplacer clandestinement le district préfectoral de football de Gaoual, au moment où la Ligue régionale parlait de simple suspension pour incompréhension et manque de communication.

Maintenant que le mis en cause a été définitivement suspendu, le préfet de Gaoual vient d’inviter les collectivités relevant de sa juridiction géopolitique de déposer, chacune, à son bureau les Curriculum-Vitae de 8 jeunes pour qu’il choisisse sur ce lot le nom du prochain directeur préfectoral de la jeunesse par intérim de Gaoual, en attendant que le département compétent en la matière y affecte un titulaire.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin