Un conducteur de taxi-moto, Mamadou Tafsir Barry est récemment tombé dans le piège d’un groupe de bandits qui l’ont copieusement tabassé avant d’emporter sa moto au secteur Balbhé, relevant du quartier Safatou II, dans la commune urbaine de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

C’est le secrétaire générale de la section syndicale des conducteurs de taxi-motos affiliés à la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG), Abdoul Salam Sylla qui a expliqué, dans la soirée du lundi, 13 novembre 2017, à la presse locale les circonstances de cette attaque.

« C’est un jeune qui a déplacé la victime vers 23 heures de la ville pour la banlieue. Le client a prétexté qu’il voulait aller se changer pour revenir danser en ville. Ils sont partis jusqu’à Safatou où ils ont trouvé d’autres jeunes complices. Ces derniers ont copieusement frappé le conducteur avant de lui retirer la moto » a déploré ce leader syndical.

Abordant la question des dispositions urgentes et efficaces prises pour mettre fin à l’insécurité au sein de sa corporation, Abdoul Salam Sylla a rappelé l’interdiction déjà faite aux conducteurs de Taxi-Moto de ne pas travailler la nuit. « Nous (responsables du syndicat) ne pouvons pas garantir la sécurité de nos collègues pendant la nuit. Ce travail revient aux services de police et de gendarmerie. C’est pourquoi, nous avons demandé aux gens de ne travailler que de 6 heures du matin à 22 heures au plus tard » a-t-il prévenu.

A date, il est très difficile, pour ne pas dire impossible, d’expliquer pourquoi les conducteurs de taxi-motos continuent d’ignorer cette consigne de sécurité de leur syndicat, malgré les nombreux cas d’attaque dont ils sont régulièrement victimes ?

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin