Comme annoncé dans l’une de nos précédentes dépêches, notre confrère Oumar Rafiou Diallo, journaliste à radio Bonheur FM est décédé hier, lundi 13 novembre 2017, dans un accident de la circulation.

Joint au téléphone par Guineematin.com, Mamadou Alimou Diallo, un des frères du défunt a accepté de revenir pour nos lecteurs sur le parcours du défunt Oumar Rafiou Diallo avec qui il a étudié.

Marié en 2013 et ayant une fille adoptive, Oumar Rafiou Diallo est né en 1985 dans le village de Gaya, sous-préfecture de Dara Labé, dans la capitale du Fouta Djallon.

Inscrit à l’école primaire de Gaya à l’âge de 7 ans (1992), notre confrère décrochera le ticket d’entrée au collège de Dara Labé durant l’année scolaire 1996-1997. Après quatre années, Oumar Rafiou passera avec brio son Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) qui l’obligera à s’éloigner encore plus de ses parents pour faire le lycée à Labé (Lycée Général Lansana Conté) où il décrochera son baccalauréat sans trébucher. Suivant toujours le chemin de son destin, Oumar Rafiou Diallo, le BAC en poche, a été orienté à l’Institut Supérieur de Journalisme et de la Communication de Kountia où il rencontrera plusieurs de ses amis actuels. Ceux qui l’ont connu et pratiqué entre 2006 et 2010 à Kountia ont presque tous confirmé les qualités humaines et le courage du jeune de Labé.

Très passionné et surtout pressé d’embrasser le métier, Oumar Rafiou Diallo n’a pas attendu la fin de son cycle universitaire pour tester son talent. Déjà, étant étudiant, notre confrère a commencé à faire son stage pratique à la radio privée Sabari FM où il est resté jusqu’en 2012.

C’est suite à un test de recrutement que le défunt a finalement posé sa valise à la radio Bonheur FM où il est resté jusqu’à ce jour fatidique où l’ange de la mort, qui n’épargne malheureusement personne, lui arrachât à notre affection à l’âge de 32 ans.

Désormais parti à jamais, le très sympathique Oumar Rafiou Diallo laisse derrière ainsi veuve sa très chère et charmante épouse Safiatou Diallo. Pour sa part, son papa, Mamadou Cellou Diallo, devenu aveugle sous le poids de l’âge est incosolable, surtout qu’il a enterré la maman du défunt, Nénan Kadidiatou Diallo, il y a juste six mois !

Depuis l’annonce de cette triste nouvelle, Elhadj Mamadou Yéro Diallo, le jeune frère de Rafiou se sent seul, puisqu’il ne lui reste que des sœurs, même si ces dernières sont plus âgées et sont trois…

C’est donc très ému que Mamadou Yéro Diallo accompagnera aujourd’hui, mardi 14 novembre 2017, son grand frère, Oumar Rafiou Diallo, à sa dernière demeure, au cimetière de Gaya, près de leur chère maman.
Paix à l’âme de notre cher ami et confrère, Oumar Rafiou Diallo, amen !

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin