Après la sous-préfecture de Madina Oula, Cellou Dalein Diallo a été accueilli à Linsan dans l’après-midi d’hier, samedi 18 novembre 2017. Une sous-préfecture située sur la nationale Kindia-Mamou. Avant de rentrer dans la ville, le chef de l’opposition guinéenne a été reçu au bureau du tout nouveau sous-préfet, Lansana Bangoura avec qui il a échangé sur le rôle des administrateurs territoriaux vis-à-vis des citoyens, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Kindia.

Face au sous-préfet, Cellou Dalein Diallo a rappelé que son rôle est d’être équitable entre les citoyens et surtout entre les partis politiques.

En réponse le sous-préfet, Lansana Bangoura dit avoir compris le message et ajoute être à Linsan au service de tous les citoyens.

Après ce bref entretien avec le nouveau sous-préfet, le chef de l’opposition guinéenne est arrivé au centre ville en compagnie de la puissante section motard. Il a été accueilli par une forte mobilisation des citoyens au quartier Bowalia où plusieurs discours ont été tenus par les sages, les jeunes et les femmes.

Dans son discours-réponse, le président de l’UFDG a remercié les populations de Linsan pour l’entente et la cohésion qui règnent entre les groupes ethniques de la localité. « Je suis content d’être reçu à la fois par les sages de toutes les ethnies (Soussous, les malinkés et le peulhs). C’est Dieu qui nous a donné en partage ce pays. Nous devons respecter cela puisque personne d’entre nous n’a choisi d’être guinéen. Etre reçu par toutes ces communautés fait parti de mon ambition politique », a-t-il lancé.

« Nous sommes tous des guinéens, même ceux qui ne partagent pas la même religion que nous sont nos frères. Ils ont droit au respect et à la considération. L’UFDG se bat pour diminuer la division, l’exclusion entre les guinéens. Pour que la justice et la paix règnent dans tout le pays », a-t-il poursuivi.

Elhadj Cellou Dalein Diallo a rappelé que chacun est libre d’adhérer au parti politique de son choix, ajoutant que l’UFDG pratique la politique du cousinage à plaisanterie. « Ne jugez personne par nom de famille ou son ethnie. Cherchez à savoir son comportement. Je veux le pouvoir, je veux que vous votiez pour moi. Mais, celui qui veut me rejoindre pour qu’on repousse une autre ethnie, il n’a qu’à rester là où il est. Celui qui veux me rejoindre pour dire qu’on nous a fait subir, il faut qu’on paye, lui aussi, je lui dis de rester où il est. Si j’accède au pouvoir, mon combat, c’est pour réconcilier et non pour diviser », a-t-il prévenu.

A rappeler que sur le chemin du retour, le leader de l’opposition et sa suite ont fait escale à Hamdallaye, Souguèta et Falloulaye. Partout, des prières et bénédictions ont été formulées pour qu’il accède au pouvoir en 2020.

Mamadou Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guinematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin