Bon nombre de guinéens, à l’image de plusieurs pays musulmans du monde, vont célébrer le Maouloud, ce jeudi 30 novembre 2017. La commémoration de cette date marquant l’anniversaire du Prophète Mohamed (PSL) divise beaucoup de musulmans. Le premier iman de la mosquée sénégalaise, sise à Kaloum, a confié à un reporter de Guineematin.com, que cette commémoration est facultative.

Selon Elhadj Mamadou Sao, premier Imam de la mosquée sénégalaise, la commémoration de cette nuit a une importance capitale chez les musulmans. « C’est dans cette nuit que le Prophète Mohamed (PSL) est né. Célébrer le Maouloud, c’est exalter et magnifier le Prophète Mohamed (PSL). Glorifier le Prophète de l’Islam est synonyme de suivre son bon chemin. Au cours de cette nuit, les musulmans doivent lire le coran, faire des prières et invoquer des cantiques religieux », a-t-il expliqué.

Poursuivant ses explications, l’imam dira que Dieu a envoyé le Prophète Mohamed (PSL) comme messager auprès de l’humanité à cause de ses bonnes œuvres. « Dieu l’a envoyé comme messager à cause des ses bonnes œuvres. C’est pourquoi, cette nuit, les musulmans doivent évoquer les œuvres du Prophète. Ils doivent se réunir dans un endroit pour parler de ses caractères, le glorifier, le magnifier. Evoquer ce que le Prophète aimait faire comme travail, comment il marchait, comment il parlait, comment il s’habillait, comment il mangeait, comment il jeûnait, comment il prodiguait des conseils à ses semblables à l’égard de la religion. Voilà autant de mérites du Prophète qui nécessite d’être rappelé au cours de cette nuit de Maouloud ».

Il a fait enfin remarquer que la commémoration de cette fête est facultative. « La célébration est facultative. Celui qui veut, il célèbre, celui qui ne veut pas, il laisse. Mais, célébrer cette nuit est meilleure, car c’est le Prophète lui-même qui a magnifié cette nuit », a-t-il précisé.

Saidou Hady Diallo Guineematin.com

Tel : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin