Bangaly Oularé, le défunt était âgé d’une vingtaine d’années est originaire de Faranah. Il était détenu à la prison civile de Kouroussa depuis 6 mois pour vol de moto, a appris Guineematin.com dans la préfecture de Kouroussa.

Il est décédé des suites d’une maladie signalée il y a une semaine. Bangaly Oularé a trouvé la mort le vendredi 1er décembre 2017, dans un lit à l’hôpital préfectoral de Kouroussa où il était admis pour des soins médicaux.

Informés de son décès, ses parents ont refusé de récupérer le corps. Un refus consécutif aux conditions dans lesquelles leur fils a rendu l’âme. Pendant sa maladie, les parents de Bangaly Oularé étaient venus solliciter sa mise à disposition pour le faire soigner. Une demande qui n’a pas eu de suite favorable puisqu’elle devait respecter une procédure qui a traîné jusqu’au décès de l’ex détenu. Ce qui a été mal pris par les parents qui, par conséquence, ont aussi refusé de récupérer le corps.

« Informés de la maladie de leur fils, les parents de l’ex détenu étaient venus le récupérer pour le faire soigner. Mais cela demandait le respect d’une procédure. Donc, ils sont restés sur cette procédure, et le jeune est décédé », explique le président de la société civile de Kouroussa, Kansereba Condé.

Il a donc fallu l’intervention de la croix rouge de Kouroussa pour que le corps de Bangaly Oularé soit enterré le même jour.

De Kouroussa, Camara Amadou Famako pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin