La structure First AID Action Guinée (FAAG), en partenariat avec la clinique Alyssa et la clinique Pasteur, a démarré ce vendredi, 08 décembre 2017, à Conakry, la première édition des journées Guinéo-Tunisiennes de la Santé. Prévues pour deux jours, ces journées scientifiques ont pour but, d’échanger les expériences entre médecins tunisiens et guinéens en matière de santé en vue notamment, de diminuer les évacuations sanitaires des patients guinéens vers l’étranger, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans son discours de bienvenue, le Dr. Souleymane Touré, Directeur Général de First AID Action Guinée, a exprimé son sentiment de gratitude à l’endroit de toutes les personnes qui ont facilité la tenue de cette conférence scientifique.

Dr. Souleymane Touré, Directeur Général de First AID Action Guinée

Selon lui, First AID Action Guinée joue le rôle d’interface médicale entre les sociétés conventionnées et les besoins de prise en charge en évacuation sanitaire vers la Tunisie. « L’initiative c’est que nous voulons faire un apport pour la santé en Guinée. L’initiative est venue déjà de la coopération que nous avons eue avec la Tunisie, parce que nous avons récemment commencé à évacuer les patients à Tunis. Donc, ils se sont posés la question de savoir la Guinée c’est où ? Pourquoi ils ont des difficultés à soigner leurs patients ? Donc, on s’est dit qu’il fallait les inviter pour qu’ils viennent découvrir la Guinée, voir nos centres et connaitre jusqu’où on peut prendre en charge les patients ; et, essayer de trouver une forme de coopération qui peut nous permettre d’avoir une synergie d’action pour avancer, c’est-à-dire apporter leur expérience à la médecine guinéenne », a-t-il expliqué.

Dr. Mondher Ben Ameur, directeur médical de la clinique Pasteur

Dr. Mondher Ben Ameur, directeur médical de la clinique Pasteur, basée à Tunis a, pour sa part, dit que cette forme de collaboration Sud-Sud entre la Guinée et la Tunisie ne sera pas comme elle l’était avant. Selon lui, la Tunisie n’est plus un pays qui cherche à recevoir des patients en provenance de la Guinée, mais plutôt un partage d’expériences. « Nous souhaitons que cette forme de collaboration aille plus loin en faisant des échanges ; en envoyant des équipes, en recevant des équipes médicales, paramédicales pour essayer de voir comment on travaille chez-nous, nous aussi on essaye de voir comment vous travaillez en Guinée pour qu’on essaye de développer ce genre de collaboration », a-t-il souhaité.

Mais avant même de venir en Guinée pour cette rencontre de partage d’expériences, le directeur médical de la clinique Pasteur de Tunis a déjà une idée sur la situation sanitaire du pays. «Nous avons été agréablement surpris parce que depuis quelques temps, nous commençons à recevoir des patients en provenance de la Guinée. Mais nous avons exigé de recevoir les dossiers médicaux au préalable et nous avons été surpris donc par la qualité des dossiers, par la qualité des diagnostics. Mais, malheureusement pour certains cas, il y a des difficultés : des manques de moyens, manque de certaines compétences. Et, c’est pour cela que le transfert peut se faire, les malades sont très bien diagnostiqués ; si on donne un peu plus de moyens, je pense que la Guinée pourra être autonome sur le plan de la prise en charge totale de ses malades dans les prochaines années », soutient-il.

Dr. Chiheb Chammakhi, directeur de la clinique Alyssa

Et, c’est pourquoi justement, ces journées scientifiques se tiennent à Conakry. A cette occasion, explique Dr. Chiheb Chammakhi, directeur de la clinique Alyssa à Tunis, sa « clinique va montrer ce qu’elle sait faire mais aussi apprendre de l’expérience guinéenne. Et ce que nous proposons, c’est éventuellement la prise en charge de malades, dont les spécialités manquent parfois de moyens ou de compétences en Guinée. Et ceci dans le cadre de la collaboration qui lie les deux pays ».

A noter que les médecins spécialistes tunisiens et guinéens mettront à profit ces journées scientifiques pour organiser des consultations gratuites dans les différents centres hospitaliers de Conakry.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin