La menace du président Alpha Condé contre les radios privées guinéennes est en train d’être exécutée par le pouvoir. Dans la journée de ce lundi, 11 décembre 2017, deux des radios privées (Djigui Fm et Sabari Fm) sont déjà fermées, a appris Guineematin.com des responsables de ces radios.

Deux motifs sont invoqués : le renouvellement des licences et le payement des redevances. Selon nos informations, il est demandé à chacune des radios privées de s’acquitter d’un montant de 25 millions par an de redevance à l’Etat et de soumettre une demande de renouvellement de sa licence.

Malheureusement, plusieurs responsables de radios privées disent avoir soumis une demande de renouvellement sans avoir la réponse de l’ARPT (Autorité de régulation des postes et des télécommunications). Et, en 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara, alors chef de la junte militaire au pouvoir aurait supprimé les redevances, en tenant compte de la faiblesse économique des entreprises de presse.

Mais, énervé contre les journalistes, le président de la République, le professeur Alpha Condé aurait récemment cherché et trouvé des arguments « solides » pour faire taire les médias qui sont accusés d’emmerder son régime.

En recevant au palais présidentiel des représentants de l’URTELGUI (Union des radios et télévisions privées de Guinée), de la HAC (Haute Autorité de la Communication) et de l’ARPT (Autorité de régulation des postes et des télécommunications), il avait clairement indiqué qu’il allait faire fermer les radios ! N’est-ce pas ce qui commence ?

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin