La Guinée obtient une capacité supplémentaire de financement à travers l’approbation par le Conseil d’Administration du Fonds Monétaire International d’un nouveau programme soutenu par la facilité élargie de crédit. L’annonce en a été faite dans la matinée de ce mardi, 12 décembre 2017, à travers une conférence de presse animée au Ministère de l’Économie et des Finances. On notait la présence de la ministre de tutelle, entourée de son homologue de la Coopération Internationale, du représentant résidant du FMI en Guinée, du gouverneur de la Banque Centrale, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui a assisté à cette conférence de presse.

Selon la ministre Maladho Kaba, « ce programme approuvé hier, lundi, est historique parce qu’il inclut une enveloppe de prêt non-confessionnel de 650 millions de dollars américains en complément d’autres financements identifiés sur la période 2018-2020. Cette enveloppe constitue une capacité de financement dont la Guinée a besoin pour continuer à combler le déficit en infrastructures, entre autres routières et énergétiques ; et, donc, de promouvoir la croissance ambitionnée dans notre Programme National de Développement Économique et Social à l’horizon 2020 », a expliqué la ministre.

Par ailleurs, madame Maladho Kaba a dit que ce programme est historique « parce qu’il consacre les progrès accomplis par la Guinée depuis 7 ans dans le domaine de la gestion macroéconomique ».

Pour la ministre de l’Economie et des finances, ce nouveau programme du FMI traduit la confiance des partenaires de la Guinée dans l’engagement de notre pays à poursuivre les réformes entamées.

A travers ce programme, a précisé Maladho Kaba, le gouvernement va tout mettre en œuvre pour « renforcer la stabilité macroéconomique ; accroître les investissements publics dans les infrastructures pour soutenir la croissance et diversifier l’économie ».

En outre, la ministre de l’Économie et des Finances fera remarquer qu’il y aura désormais une dynamique de mobilisation des ressources intérieures « pour renforcer les programmes sociaux visant à réduire la pauvreté ».

Enfin, la ministre Maladho Kaba a rappelé que la mise en œuvre ce programme « devra continuer à bénéficier d’un contexte socio politique apaisé sans lequel rien ne peut se faire ».

De Kaloum, Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 62817 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin