Après le président du groupe parlementaire Alliance républicaine et celui du Libéral-Démocrate, le reporter de Guineematin.com a rencontre l’honorable Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, le RPG arc-en-ciel, dans sa quête d’informations sur le vote unanime de la Loi de finances initiales 2018.

Guineematin.com : Quelle lecture faites-vous de la dernière session budgétaire qui vient de s’achever ?

Honorable Amadou Damaro Camara : Nous sommes très satisfaits de la session budgétaire de cette fin d’année. Préalablement pour cette session, nous avions eu un débat d’orientation budgétaire avec le gouvernement qui nous a permis de constater ce que les allocations de crédit sont conformes au plan de développement économique et social de notre pays.

Guineematin.com : Dites-nous un peu ce qui a facilité ce vote à l’unanimité ?

Honorable Amadou Damaro Camara : Le travail avait été fait en amont de telle manière que la session proprement dite consistait à savoir est-ce qu’il y a des ajustements à faire. Ce à quoi nous avons procédé. On s’est rendu compte que des efforts devraient encore être faits pour la mobilisation des recettes intérieures. A ce niveau, nous avons eu un bon résultat parce que nous avons eu mille milliards de recettes supplémentaires.

Guineematin.com : On a appris aussi que les députés ont revu à la baisse certaines dépenses de l’Etat pour renforcer d’autres ?

Honorable Amadou Damaro Camara : Effectivement, nous avons aussi réduit des dépenses inutiles comme le carburant. On a coupé 30% sur le budget de carburant de tous les membres du gouvernement pour renforcer les dépenses d’investissement. Toutes les sensibilités politiques ont travaillé main dans la main. C’est ce qui a conduit au vote unanime du budget de cette année pour la première fois, depuis le début du multipartisme en Guinée.

Entretien réalisé et décrypté par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin