Après un statu quo qui a duré plusieurs semaines autour de l’établissement de la liste de candidature du RPG Arc-en-ciel pour les élections locales prochaines à Banankoro, le président de la République Alpha Condé, a décidé de dissoudre le bureau exécutif du comité directeur de son parti dans la localité. Une décision qui suscite une vague d’indignation dans les rangs du parti, selon le constat du correspondant de Guineematin.com sur place.

Banankoro, localité minière par excellence, s’est illustrée comme étant la plus grosse épine sous les pieds des responsables du RPG-Arc-Ciel à l’occasion de la constitution des listes de candidatures pour les élections locales du 04 février 2018. A l’origine, un conflit visiblement générationnel entre la direction du parti au niveau local et des jeunes issus majoritairement de mouvements de soutien. Ces jeunes opposés à la liste établie par le parti au pouvoir pour les élections locales à Banankoro, ont protesté parfois violemment pendant plusieurs semaines, en exigeant désormais le départ le bureau exécutif du parti dans la sous-préfecture. Toutes les négociations menées par les responsables du RPG Arc-en-Ciel n’ont pas permis de trouver une solution à ce problème.

C’est ainsi que le président Alpha Condé a décidé de dissoudre le bureau exécutif de l’antenne locale de son parti. Le chef de l’Etat accède donc à la demande des jeunes qui sont restés intransigeants sur cette question, mais sa décision sonne comme un coup de tonnerre chez plusieurs responsables et militants du RPG Arc-en-Ciel à Banankoro.

Aussitôt après l’annonce de la décision, le domicile de celui qui était jusque-là secrétaire général du parti au pouvoir dans la sous-préfecture a été envahie par une foule sous le choc, des personnes déçues avec des larmes aux yeux pour certaines. Selon les informations recueillies par le correspondant de Guineematin.com sur place, les 40 sous-sections du parti dans la localité ont déjà exprimé leur volonté de démissionner pour protester contre la décision du président de la République.

Mais le secrétaire général déchu Elhadj Djomba Traoré, lui n’a pas réagi pour l’heure, à cette décision.

Nous y reviendrons !

Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Tél : 621 35 79 66

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin