Comme à son habitude, l’Union pour le progrès et le renouveau, Upr, a tenu son assemblée générale hebdomadaire, le samedi passé, 23 décembre 2017, à son siège et en présence de plusieurs responsables du parti venus d’ailleurs, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Président la séance, le leader de l’Upr, par ailleurs Ministre d’Etat conseiller du Président de la République, Elhadj Ousmane Bah, a attaqué l’ordre du jour par l’actualité marquée par les préparatifs des élections locales. « Nous avions promis de présenter des listes partout où on le pourra. C’est désormais clair, qu’on aura une centaine de listes prêtes et qui sont présentées progressivement à travers les quatre régions naturelles du pays », a-t-il souligné.

Mais il y a un problème à Thiaguel Bory dit-il. « Notre parti présente une liste complète avec toutes les pièces demandées. Mais à la dernière minute, le Président de la CESPI dit qu’il y a une plainte d’un parti politique qui a porté plainte contre trois personnes de notre liste. Il découle qu’aucun démembrement de la CENI n’a le droit d’invalider une liste à la suite d’une revendication et quelque soit cette revendication. Nous sommes dans cette procédure depuis 48 heures. La CENI a instruit ses démembrements à respecter la loi. C’est ce que nous espérons et nous suivons. En tout cas, toute autre déviance nous amènera à protester vigoureusement », a menacé celui qui est considéré jusqu’ici comme le plus pacifique de la classe politique guinéenne.

Très remonté, il promet « on ne se laissera pas faire ». Dans le même ordre d’ailleurs, la CENI a signé une Directive, la n°3 pour remettre de l’ordre dans ses démembrements. En son point 4, il est précisé « la CENI rappelle que la mission des commissions de réception des candidatures consistent vérifier la complétitude des documents, vérifier la validité et délivrer une notification de rejet, de réserve et d’acceptation ».

En tout état de cause, précise le document, « il n’appartient pas à une commission de réception de candidatures de rejeter ou de valider une liste de candidature à la base de dénonciation ou de revendication d’une autre liste concurrente ». Toute contestation de validité de candidature d’une liste ou de requête contre le rejet d’une liste, doivent être adressées au tribunal de première instance territorialement compétent, rappelle le Président de la CENI.

Avant de clôturer cette rencontre, Ousmane Bah a expliqué, qu’à Conakry, l’Upr continue d’affiner les listes et « nous comptons les mettre à jour avant la date limite », a-t-il rassuré les nombreux militants présents à cette réunion hebdomadaire du parti.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin