Suite à la crise électorale provoquée par le recours de l’UFDG contre les candidatures de certaines personnes inscrites sur la liste de l’UPR dans la commune rurale de Thinaguel-Bori, relevant de la préfecture de Lélouma, la commission électorale nationale indépendante (CENI) s’est prononcée en faveur des alliés d’Elhadj Bah Ousmane à travers sa Directive N°003 en date du 22 décembre 2017, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Suite au contentieux électoral enregistré à Thinaguel-Bori entre l’UFDG et l’UPR, la commission électorale nationale indépendante (CENI) a publié la Directive N°003/CENI/CAB/2017 portant instruction destinées aux démembrements en charge de la réception des candidatures dans les circonscriptions électorales.

Ce document de 3 pages a été envoyé par courrier électronique à la CEPI de Lélouma, le vendredi, 22 décembre 2017 pour exécution. « La CENI rappelle que la mission des commissions de réception des candidatures consiste à vérifier la complétude des documents qui leurs sont soumis par les candidats ; vérifier leur validité ; délivrer une notification de rejet, de réserve et d’acceptation. Ceci étant, il n’appartient pas à une commission de réception des candidatures de rejeter ou de valider une liste de candidature sur la base d’une dénonciation ou revendication d’une autre liste concurrente. Toute contestation de la validité d’une liste de candidature ou requête contre une décision de rejet d’une liste de candidature doivent être adressées au Tribunal de Première Instance territorialement compétent » peut-on lire au point 4 de la Directive relative « à l’implication des CECI et CESPI dans les rivalités entre les candidats ».

A la lumière de cette note, la CENI invite la CESPI de Thianguel-Bori à délivrer à l’UPR le coupon vert validant sa liste.

Par ailleurs, nous croyons comprendre à partir de cette Directive que ce n’est pas à la Justice de Paix de Lélouma d’examiner ce contentieux mais le Tribunal de Première Instance de Labé, « territorialement compétent ».

La décision qui sera prononcé demain, mardi, 26 décembre 2017 par le Juge de Paix de Lélouma, Abdourahmane Sylla va davantage nous édifier.

Il convient de rappeler que c’est l’UFDG qui a introduit auprès de la CESPI de Thianguel-Bori un recours en annulation des candidatures de trois personnes inscrites sur la liste de l’UPR dont celle de la tête de liste, Elhadj Ibrahima Bemba Taïbata Diallo.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin