Respect de la Constitution en République-Guinée

Ce document contient un plaidoyer de la jeunesse guinéenne auprès du Président de la République Française afin d’obtenir un soutien moral et diplomatique visant à faire respecter la Démocratie en République de Guinée.

Conakry le 04 Décembre 2017

République de Guinée (RG)

Mouvement Citoyen : AU NOM DU PEUPLE (ANP)

À

Son Excellence Monsieur Emmanuel Macron ; Président de la République Française.

Objet : MÉMORANDUM

Monsieur le Président,

AU NOM DU PEUPLE est un mouvement citoyen Guinéen qui réunit de jeunes de toutes obédiences politiques, sociales, et confessionnelles confondues de notre pays ; la République de Guinée.

Notre objectif est de contribuer à la consolidation de notre jeune démocratie par la promotion des droits de l’homme, de la justice, de l’égalité de tous face à la loi et la bonne gouvernance politique dans le but de favoriser une quiétude sociale durable et pérenne.

En effet, notre pays la République de Guinée vient de très loin et son parcours riche en événements malheureux et douloureux nous interpelle à tel point, que nous refusons de rester immobiles face à de nouvelles crises sociales en vue. Notre pays est indépendant depuis le 02 octobre 1958. La Guinée est un pays potentiellement très riche ; il regorge d’innombrables ressources naturelles, d’un territoire et d’une pluviométrie abondante ; largement favorable au développement de l’agriculture. Cinquante-neuf (59) ans depuis son indépendance, notre pays la République de Guinée reste encore, l’un des pays les plus pauvres du continent Africain. Ce retard qu’accuse le pays, est largement imputable à la mauvaise gouvernance politique, économique et sociale du pays par les différents régimes.

La jeunesse qui représente 75% de la population active du pays, est malheureusement reléguée au second plan. Aucune politique de promotion visant à impliquer celle-ci au processus de prise de décision et de participation active au développement du pays n’existe à ce jour.

Vous conviendrez avec nous Excellence Monsieur le président, que l’Europe en générale et la France en particulier, subit actuellement les conséquences indirectes de cette situation en enregistrant un flux migratoire sans précédent de la jeunesse Africaine vers l’occident.

En 2010, nous avons connu notre première élection présidentielle soit qui se voulait juste, équitable, transparente et démocratique. Nous avons obtenu cette petite avancée, grâce à de lourds sacrifices consentis par la jeunesse face à la junte militaire qui était à l’époque au pouvoir et dont elle voulait confisquée au prix du sang de Guinéens aspirant à la démocratie, à la liberté et à l’Etat de droit. Des Guinéens ont été battus, tués, violés, et traumatisés pour pouvoir enfin, parvenir à cette première élection démocratique et inclusive dans l’histoire du pays.

Nous sommes à deux ans et demi de la fin du second et dernier mandat présidentiel du Président Alpha Condé. Mais, selon toute vraisemblance, Mr Alpha Condé, à l’image de certains chefs d’Etat Africains, caresse le rêve de passer outre les dispositions constitutionnelles en vigueur pour se maintenir au pouvoir après son second et dernier mandat légal à la tête de son pays.

Le cas de la République de Guinée est particulièrement sensible, pour rappeler que si jamais le Président Alpha Condé s’entête à vouloir tripatouiller la constitution Guinéenne pour s’offrir un troisième mandat, des violences politiques risquent d’éclater ouvrant la voie à une possible guerre interethnique qui plongera pendant longtemps le pays dans une véritable guerre civile aux conséquences insondables. Pendant votre visite Africaine courant fin Novembre, vous avez lors de votre allocution du 28 Novembre 2017 à l’université Luni Joseph Kizerbo du Burkina Faso dit, nous vous citons « que les conflits politiques sont des menaces qui minent L’Afrique, mais qu’il est de votre rôle de travailler aux côtés de ceux qui travaillent au quotidien à rendre la démocratie, l’état de droit irréversibles ». Nous sommes de ceux-là Monsieur le Président. Actuellement, tous les indicateurs économiques, politiques, sociaux sont au rouge suivis d’une volonté manifeste de musellement de la presse. Le pays vit dans une véritable espèce de bombe à retardement ; il suffit d’une petite étincelle pour que le pays s’embrase et tombe dans le chaos.

La pauvreté, la misère, le désespoir ; notamment chez les plus jeunes et la violation des droits humains sont devenus le lot quotidien des Guinéens. Le ras-le-bol de la population en est à son paroxysme.

D’ailleurs, un rapport dans ce sens de votre ambassade dans le pays, pourrait largement corroborer ces faits et davantage forger votre opinion sur la situation gravissime dans laquelle se trouve aujourd’hui notre pays, la République de Guinée.

Monsieur le Président, c’est au vu de ce qui précède et tenant compte des liens historiques et séculaires qui existent entre votre pays; La République Française et le nôtre ; La République de Guinée, que nous avons pris l’initiative de nous adresser à votre auguste personnalité et en votre qualité du président de la République Française ce pays de lumière qui incarne la démocratie, la liberté et le respect des droits humains pour vous prier de bien vouloir attentivement examiner le cas actuel de la Guinée. Il s’agit Monsieur le Président, d’user de tous vos moyens personnels, relationnels et diplomatiques pour empêcher le Président Alpha Condé, de mettre à exécution son projet caché de modification de la constitution pour s’octroyer la possibilité de s’offrir un troisième mandat.

Dans la situation actuelle, nous estimons que vous êtes notre ultime recours à cause de tout ce que vous avez montré comme disposition à l’égard de notre continent en général, et en particulier notre pays depuis votre avènement à la tête de votre pays ; la France.

Vous considérant comme l’incarnation d’une nouvelle génération de Présidents qui insufflent une autre mentalité, une autre manière de voir et de faire la politique ; nous serons très heureux que vous apportiez cette lumière politique que semble totalement manquer à ceux qui dirigent actuellement notre pays ; La République de Guinée.

Vous êtes certes, le Président de la République Française, mais au-delà de votre fonction, vous représentez pour la nouvelle génération de citoyens que nous sommes, un symbole, une référence en matière d’engagement politique et surtout, de rendre possible ce qui apparaissait comme impossible en matière de changement politique, et de gouvernance.

Notre démarche s’inscrit dans une logique de pro activité. Prévenir vaut mieux que guérir dit-on. Notre pays a toujours été un pays de ni paix, ni guerre d’où parfois, l’indifférence ou la relativisation de problèmes venant de notre pays par la communauté internationale. C’est donc pour prévenir une situation qui risque d’être grave pour la paix aussi bien dans notre Guinée qu’au niveau de la sous-région ouest-Africaine que nous avons jugé utile de nous adresser à vous et par la même occasion, à la communauté internationale sur cette perspective suicidaire de troisième mandat du Président Guinéen, Monsieur Alpha Condé.

En vous souhaitant bonne lecture du présent mémorandum, nous vous adressons excellence Monsieur le Président Emmanuel Macron, nos remerciements anticipés pour l’intérêt que vous voudrez bien accorder à cette sollicitation ; mais également de dispositions personnelles que vous prendrez afin de sauver notre pays d’une possible guerre civile. Nous nous réjouissons d’ailleurs, de constater votre volonté de demeurer au plus près des préoccupations de la jeunesse Africaine en mettant récemment sur pied un conseil présidentiel pour l’Afrique afin de favoriser une meilleure orientation de votre politique Africaine.

Veuillez agréer Excellence Monsieur le Président, nos meilleures et hautes salutations distinguées.

Mouvement AU NOM DU PEUPLE (ANP)

 Le coordinateur général :                         

 Mr. Souleymane Condé                   [email protected]

Chargé de Communication & porte-parole: 

Mr. Thierno Sow                            [email protected]

Le coordinateur Afrique & Chargé de mission:                                     

Mr. Lansana Touré.                        [email protected]

Membres du bureau Exécutifs :

Mr. Mohamed Tellico Barry        [email protected]                      Coordinateur Asie

Mlle Aminata Keira                        [email protected]

Mlle Aissatou Bah                        [email protected]

Mlle Fatoumata Sanoh                  [email protected]

Mr. Aliou Barry                           [email protected]

Mr. Noah Guilavogui                   [email protected]

Mr. Alpha John Barry                  [email protected]

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin