L’ancienne gloire du football libérien, George Weah a été élu président de la République, à l’issue du second tour de la présidentielle du mardi dernier. Dans le milieu sportif guinéen, cette nouvelle est bien accueillie par les footballeurs. Plusieurs d’entre eux qu’un reporter de Guineematin.com a rencontrés ce vendredi saluent une élection inédite.

Ce vendredi 29 décembre 2017, c’était jour d’entrainement pour l’Etoile de Guinée, une équipe évoluant en ligue2, au stade du 28 septembre de Conakry. Mais, sur le terrain, contexte oblige, il n’a pas été question que de football. La politique s’est invitée dans les débats suite à l’élection de George Weah comme président de la République du Liberia, un pays frontalier de Guinée.

Mohamed Noumouké Dramé

Pour Mohamed Nounké Dramé, cette victoire est pour tout le monde sportif et un nouveau motif d’encouragement pour les jeunes générations de sportifs.  » C’est un sentiment de satisfaction et un ouf de soulagement pour tout sportif. Si vous regardez la carrière de George Weah en tant que footballeur et puis, après il s’est lancé dans la politique et il est devenu président, c’est un sentiment qu’il veut donner à tout sportif que ce n’est pas seulement le sport qu’on peut faire. Après le sport, on peut faire autre chose, se lancer dans autre chose et réussir », a dit ce footballeur.

Et ce pari réussi par l’unique footballeur africain détenteur du Ballon d’or France football, inspire ce jeune joueur, qui compte imiter George Weah dans un autre domaine. « Après le terrain, je vais essayer de me lancer dans une autre activité pour montrer aux gens que ce n’est pas seulement le sport », promet Nounké Dramé.

Richard Kingston Loua

Le sentiment est le même chez Richard Kingston Loua, le gardien de but de l’Etoile de Guinée : » C’est quelque chose de très bon pour les footballeurs africains ; surtout pour le football libérien qui était un peu dans le désordre. Je sais qu’avec George Weah comme président de la République, les choses vont changer positivement. Je lui souhaite bon travail et courage à lui, car ce qu’il a fait c’est du jamais vu. Les parents disent que le football n’empêche pas d’étudier et c’est ce que George Weah a prouvé. Après le football il est parti à l’école et c’est ce qui l’a fait président de la République. S’il n’avait pas étudié il n’allait pas être élu président de la République. Je demande donc à tous les footballeurs guinéens de prendre exemple sur George Weah ; car, le football ne gâte rien », a-t-il déclaré.

Naby Laye Diawara

Mais, en accédant à la magistrature suprême de son pays, George Weah devra faire face désormais à des réalités très différentes de celles du monde sportif dans lequel il a laissé des traces indélébiles. C’est donc un nouveau gros challenge qu’il se lance et l’entraîneur de l’Etoile de Guinée, Naby Laye Diawara, espère que le nouveau chef de l’Etat libérien va honorer une fois de plus les sportifs à travers son action à la tête du pays.

« Aujourd’hui, si George Weah est élu président de la République, tous les sportifs du monde sont très contents. C’est la première fois dans l’histoire qu’un sportif est élu président de la République ; donc, je suis très content. Il a un ami en Guinée qui s’appelle Abdoul Karim Bangoura (AKB) ; donc, je considère George Weah comme un guinéen. Il faut qu’il représente dignement les sportifs sur le plan politique « , a souhaité le coach, monsieur Naby Laye Diawara.

Propos recueillis par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin