L’ex-footballeur libérien George Weah a été élu président de la République du Libéria, à l’issue du second tour de la présidentielle de mardi. Le ballon d’or 1995 remporte plus de 61% des suffrages selon les résultats provisoires publiés hier jeudi 28 décembre par la commission électorale nationale (NEC). Cette victoire suscite évidemment des réactions de joie dans le monde du football. C’est notamment en Guinée où Aboubacar Titi Camara, également ancienne star de football s’est exprimé chez Guineematin.com ce vendredi matin.

Aboubacar Titi Camara a bien connu George Weah pour avoir suivi de près le parcours du nouveau président libérien, qui fut un exemple pour beaucoup de footballeurs africains. Et l’élection de l’ancienne gloire du foot africain ne le laisse pas donc indifférent. « C’est un sentiment de fierté qui m’anime suite à cette élection de Geoge Weah. Weah il a commencé deux ans avant nous à jouer dans le championnat français, je pense qu’il a été un modèle pour nous qui sommes de la génération 90 et c’est quelqu’un que tout le monde admirait, il a fait une carrière vraiment assez remarquable. Sur le plan politique c’est vrai que le chemin il a été très long, mais il a enfin réussi à accéder à la magistrature suprême pour diriger son pays, donc on ne peut que se jouir et se féliciter de cette victoire », a réagi Titi Camara.

Aboubacar Titi Camara

Avant d’être élu président de la République, le sénateur Weah avait échoué à la présidentielle de 2005 et à la vice-présidence en 2011. Maintenant qu’il est élu, il devra se mettre dans la peau du chef de l’Etat et faire face aux nombreux défis qui attendent l’ex-footballeur. Et à ce niveau justement, Titi Camara reste confiant quant à la réussite de George Weah. « C’est quelqu’un qui a un grand cœur et qui aime son pays, maintenant c’est vrai que développer un pays surtout un pays qui a connu des périodes difficiles, plusieurs années de guerre mais aussi Ebola tout récemment n’est pas chose aisée. Mais moi je pense qu’il va s’atteler à réconcilier les libériens, à améliorer leurs conditions de vie et à développer le pays ».

Il ne reste désormais que la validation des résultats provisoires par la cour constitutionnelle avant l’investiture de George Weah le 22 janvier 2018.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin