Au lendemain du 31 Décembre de chaque année, les structures sanitaires de la commune urbaine de Mamou sont quelques fois envahies par des familles entières pour rendre visite à des proches blessés ou pires des cas de morts, suite à des accidents de la circulation. Pour le 1er Janvier de cette nouvelle année, 2018, c’est le contraire qui s’est produit. Aucun accident n’a été enregistré par la police et aucun citoyen blessé n’a été reçu aux urgences de l’hôpital régional de Mamou, appris le correspondant de Guineematin.com dans la ville carrefour.

Contrairement aux années précédentes où on a enregistré plusieurs accidents d’accidents de la circulation (en majorité des motos) sur les axes routiers de la commune urbaine de Mamou, au lendemain de la nuit du 31 Décembre, aucun accident n’a été signalé par les voies habituelles de circulation.

Rencontré dans la matinée de ce lundi (premier jour du nouvel an 2018) par Guineematin.com, l’officier de constat du commissariat central de police de Mamou s’est réjoui de cette nouvelle situation. « Pour cette année, c’est R.A.S ! On n’a enregistré aucun accident. Je pense que les jeunes ont vraiment entendu et compris les conseils », s’est réjoui le commandant Moïse Haba.

Du côté l’hôpital régional, c’est la même ambiance qui règne. « Jusqu’à l’heure (10 heures 07) où je vous parle, aucun blessé n’a d’abord été reçu aux urgences », a rassuré le Dr. Sérendè Diallo, chef des urgences de cette structure sanitaire.

Il importe de rappeler que les autorités locales n’ont de cesse appelé les jeunes amateurs des engins roulants à la prudence, tout en initiant des mesures rigoureuses aux conducteurs des motos. Sans doute que ces efforts conjugués ont permis d’éviter que des larmes et douleurs se mêlent à la fête…

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin