Publireportage : A l’occasion de la fin de l’année, la plateforme « Esprit Citoyen » a organisé un réveillon à Cosa, dans la nuit d’hier, dimanche 31 décembre 2017 à ce lundi 1er janvier 2018. Cette plateforme a mis l’occasion à profit, pour décerner des satisfécits à certaines personnes qui se sont illustrées dans leurs secteurs d’activité durant l’année qui s’achève, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Cette soirée qui a débuté aux environs de 22 heures, a connu la participation de plusieurs personnalités issues de la société civile. Après un dîner offert aux invités, les organisateurs ont expliqué leurs motivations.

Selon monsieur Barry Saliou Télico, président de la plateforme « Esprit Citoyen », cette fête a été organisée pour récompenser des personnes qui se battent au quotidien pour changer positivement les choses et qui ne sont pas forcément reconnues par le grand public. Et cette année, ce sont trois personnes évoluant dans des secteurs différents qui ont été nominées. Il s’agit de madame Moussa Yéro Bah, journaliste à la radio Espace FM et présidente de l’ONG Femme Développement et Droits Humains (F2DH), de monsieur Aboubacar Soumah, secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) et de monsieur Bah Mamadou Yèbhé, créateur d’un avion scientifique.

Le président de la structure organisatrice précise que le choix de ces personnes a été fait sur la base de critères totalement objectifs. « Nous avons questionné l’ensemble des membres de la plateforme, nous leur avons soumis des questions : quelles sont les personnes qui se sont illustrées pour vous durant cette année qui s’est écoulée ? Il y a eu des noms qui ont été cités et nous leur avons décernés des satisfécits. Il y a Moussa Yéro Bah, journaliste et activiste de la société civile, il y a monsieur Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG, il y a monsieur Yèbhé Baldé, un jeune très talentueux, qui a même fait un avion ici. C’est un jeune qui se bat beaucoup pour l’innovation, qui se dit que ça peut marcher à partir de la Guinée, il a fait un avion qui a pu décoller. Donc, on a célébré ces personnes qui sont oubliées par l’Etat guinéen », a-t-il expliqué.

Très émue par cette marque de reconnaissance, Moussa Yéro Bah a d’abord remercié cette association pour l’attention qu’elle porte sur ses actions au quotidien. La journaliste dit être aujourd’hui animée « d’un sentiment d’avoir encore plus de poids sur les épaules parce que quand on dit que vous faites un travail, et que ce travail est reconnu par les gens, ça veut dire qu’il faut redoubler d’ardeur. Il faut se battre un peu plus pour maintenir le cap, pour aller de l’avant, pour ne pas décevoir. Donc, c’est un sentiment de satisfaction, un prix que je dédie à toute l’équipe de l’ONG Femmes, Développement et Droits Humains en Guinée. Parce que c’est un travail d’équipe que nous faisons, c’est un travail collégial que nous faisons, ce n’est pas seulement madame Yéro. Peut-être c’est parce que c’est madame Yéro qui est devant, c’est elle qu’on voit, c’est elle qui parle le plus souvent, mais il y a une équipe derrière, des jeunes gens qui font du volontariat humanitaire, qui se donnent corps et âmes pour que les droits de l’Homme puissent être respectés, pour que surtout les violences faites aux femmes puissent s’arrêter », a fait remarquer l’activiste des droits humains.

De son coté, Bah Mamadou Yèbhé premier aéromodéliste en Afrique et récipiendaire du prix de la créativité, a indiqué que l’avion scientifique qu’il a réussi à faire décoller est le fruit de 14 ans de recherches. Aujourd’hui, il dit s’être reconverti à la conception des éoliennes pour l’électrification. « Je suis le DG de ma propre structure, Eole Guinée. Avec 9 employés, on se bat du mieux qu’on peut, pour pouvoir apporter une électrification rurale en Afrique », a notamment dit monsieur Bah.

A préciser que cette fête a pris fin par un banquet offert par les membres de cette plateforme.

Ibrahima Sory Diallo, pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin