Une boutique de vente de denrées alimentaires située à 8 mètres, en face de l’ORABANK, a été dévalisée par des inconnus, dans la nuit de mardi, 2 à mercredi, 3 janvier 2018, au quartier Dow-Saaré, relevant de la commune urbaine de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

La victime du nom de Mamadou Alpha Baldé a expliqué au micro de Guineematin.com avoir constaté ce cas de vol dans la petite matinée du mercredi, 3 janvier 2018 lorsqu’il a découvert une ouverture au niveau de la toiture qui éclairait sa boutique.

« Ce matin, j’ai trouvé assez de poussière à l’intérieur. Après avoir soulevé ma tête, j’ai constaté des trous sur les tôles de ma boutique. C’est de là que j’ai compris qu’il y en a eu quelque chose de nouveau. J’ai trouvé alors que mon comptoir d’argent a été déchargé complètement », a-t-il déclaré.

Pour le moment, le jeune commerçant n’a pas pu évaluer les pertes subies en espèces : « les bandits n’ont emporté aucune marchandise. Je vends du riz et de l’huile. Ils n’ont pris que de l’argent. Franchement, je ne sais pas combien ils ont emportés, parce que le mardi après avoir fini de vendre, je n’ai pas pris la peine de compter mon argent. En plus de mon argent, il y avait aussi d’autres sommes que des amis et connaissances d’ici et de l’extérieur m’ont confiées ».

Cette opération de vol est, quelque peu, surprenante pour avoir été perpétrée à environs 8 mètres, en face de ORABANK, une banque commerciale de la place, surveillée et protégée par une équipes mixtes d’agents de sécurité et de vigils.

« Ce qui m’a le plus étonné, c’est que les militaires qui sécurisent cette banque passent la nuit sur la terrasse de ma boutique. Même le mardi soir ils ont préparé leur thé à la terrasse de ma boutique. Mais, malgré tout des bandits sont venus fendre les tôles de ma place sans aucune réaction de leur part », a regretté le jeune commerçant Mamadou Alpha Baldé.

Une équipe de gendarmes venue sur le terrain pour faire le constat a annoncé, comme d’habitude, « l’ouverture des enquêtes pour retrouver les présumés voleurs ».

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin