De Pounthioun à Tata, en passant par mairie, jusqu’à mosquée, l’opération de distribution des cartes d’électeurs se poursuit tant bien que mal avec beaucoup de difficultés dans certains quartiers de la commune urbaine de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Selon le président du conseil du quartier Mosquée, Ibrahima Sory Diallo, les choses se passent normalement. « Nous assistons techniquement la commission de distribution comme indiqué par la CENI. Chaque citoyen vient retirer calmement sa carte sans difficultés. Seulement, certains n’ont pas bien compris la nouvelle donne qui exige que chaque personne ne doit retirer que seulement sa carte et à la rigueur, récupérer pour une autre personne de sa famille », a-t-il rappelé.

Pour sa part, le chef du quartier Mairie, Dardaye N’diaye, affirme que dans son quartier, les citoyens s’activent au retrait de leurs cartes d’électeurs. « Pour preuve, il y a de cela 4 jours seulement depuis que cette opération a été lancée. A ce jour, nous avons pu délivrer plus de 400 cartes d’électeurs», explique Dardaye N’diaye.

Contrairement à Tata2, le climat était un peu électrique ce mercredi matin. Les citoyens étaient très nombreux et la procédure était lente. Ce qui du coup a remonté les esprits et certains ont commencé à cracher leur venin. Ce qui a irrité Diallo Yaya Sandaly : « presque toute la journée d’hier, j’étais sur les lieux sans pouvoir récupérer ma carte et ce mercredi encore je suis là. Mais voilà, il est 12 heures, jusqu’à présent je ne retrouve pas ma carte. Il y a plusieurs autres qui n’ont pas retrouvé leurs cartes comme moi, c’est vraiment du n’importe quoi », déplore ce militant de l’UFDG.

De Labé, Alpha Boubacar DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin