Le courant électrique continue à faire des victimes dans la capitale guinéenne. Après l’incendie de la Minière la semaine dernière, qui a entraîné des dégâts matériels et humains, c’est à Lansanayah-plateau, dans le secteur Palmaire, dans la commune Matoto, qu’un autre incendie s’est produit la dans la journée dernière. Une villa à été complètement calciné avec tout son contenu, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est dans la journée du dimanche 14 janvier 2018 qu’un bâtiment de 5 pièces à pris feu. Selon une des victimes, un court circuit serait à l’origine du feu. La maison appartenait à feu Abdoul Karim Barry, décédé il y a moins de 6 mois. De son vivant, il était commerçant.

Aminata Barry

Interrogée sur les circonstances du drame, Aminata Barry, fille du défunt Abdoul Karim Barry, est revenue sur les circonstances du drame : « hier, les gens de l’EDG étaient venus pour un dépannage. Avant ça, il n’y avait pas de courant. Un temps après leur départ, il y a eu le courant, mais il n’était pas stable. Il allait et revenait. C’est entre-temps qu’il y a eu un court circuit dans notre maison. Moi, j’étais au marché. Mais, ma sœur était là, elle dormait. C’est les enfants qui ont couru la réveiller et lui dire qu’il y a du feu dans la maison. Après, elle s’est levée. Elle et les enfants sont allés alerter les voisins ».

Mme Djenabou Cissé, victime de l’incendie

Selon cette étudiante en deuxième année Transit, la famille a tout perdu dans cet incendie malgré l’intervention des voisins. « Les voisins ont massivement répondu à l’appel et ont beaucoup fait mais vainement. Rien n’est sorti. On a tout perdu. Deux écrans téléviseurs, des fauteuils, deux armoires, trois valises de vêtements de mariage tout neufs pour ma grande sœur, mes diplômes, mes ordinaires, les diplômes de ma cousine, mes tablettes, mes téléphones…», a-t-elle énuméré.

En outre, Aminata Barry lance un appel d’aide à l’endroit de du gouvernement et de toutes les bonnes volontés. « Je demande au gouvernement et à toutes les bonnes volontés de nous aider car nous avons tout perdu ».

Mamadou Saïdou Diallo, étudiant en fin de cycle, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, au département Chimie, voisin des victimes, dira dans la foulée que la cause de l’incendie est due à « un changement de fusible. La veille, les gens de l’EDG étaient venus faire un dépannage technique, ils ont changé des fusibles mais ils n’ont pas informé qu’ils ont changé de fusibles. Ceux qui étaient informés du changement ont peut être eu à couper leur disjoncteur. Dans ce quartier, quand le courant vient, il va signaler plusieurs fois avant de se stabiliser. Donc, je peux dire que c’est ce changement de fusibles qui a occasionné l’incendie ».

Le secrétaire administratif du secteur Palmaire dira de son côté avoir été alerté par le voisinage. « Je me suis immédiatement rendu sur les lieux, on a mobilisé les jeunes pour éteindre le feu mais l’intensité été si élevée que c’était pratiquement impossible de maîtriser. Nous avons fait le constat, la famille nous a dit ce qu’elle a perdu en matériels et on a pris acte », a dit Kanfory Damba.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin