Les dirigeants du football guinéen ont annoncé hier soir, mercredi 17 janvier 2018, le limogeage de Kanfory Lappé Bangoura de la tête du Syli national. Le sélectionneur national, décrié depuis quelques temps par les supporters guinéens, paye ainsi les frais de la défaite de son équipe ce mercredi face au Maroc. Une deuxième défaite d’affilée et qui élimine quasiment le Syli local du CHAN 2018.

Kanfory Lappé Bangoura était déjà sur la sellette et avait vraiment besoin de résultats positifs pour convaincre les dirigeants du football guinéen à le garder à la tête des équipes nationales Syli local et Syli sénior. Mais le sélectionneur national n’a pas réussir à conserver son poste et donne ainsi raison à ceux qui pensaient qu’il n’est pas l’homme de la situation pour la Guinée.

Juste après la deuxième défaite en deux matchs du Syli local au championnat d’Afrique des Nations ce mercredi soir face au Maroc, les dirigeants de la fédération guinéenne de football et ceux du ministère des sports se sont réunis dans un hôtel de Casablanca au Maroc, où se joue la compétition. Au sortir de cette rencontre, ils ont annoncé le limogeage de l’entraîneur Kanfory Lappé Bangoura, la nomination de Koly Koivogui pour diriger le troisième match du Syli local contre la Mauritanie et le lancement d’un appel à candidature pour recruter un entraîneur de haut niveau pour le Syli national A.

La FGF a annoncé dans le même temps le limogeage de tous les staffs techniques des différentes sélections nationales, de même que la mise en application de la décision prise il y a quelques mois, interdisant le cumul de fonctions pour les techniciens locaux. C’est-à-dire qu’il ne sera plus possible pour un entraîneur de diriger à la fois un club et une sélection nationale.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin