Dans le cadre de la visite d’amitié et de travail du président de l’Union des Comores à Conakry, les 16 et 17 janvier 2018, son Excellence Azali Assoumani, a rencontré la communauté comorienne vivant en Guinée. Au terme de leur entretien, un reporter de Guineematin.com à rencontré le doyen de la communauté comorienne vivant en Guinée, monsieur Ali Mlemengou.

Le doyen Ali Mlemengou, médecin et économiste de son état, a d’abord fait savoir que cette visite est une marque de courtoisie qui fortifie les relations entre la Guinée et les Comores. En suite, Mlemengou a rappelé le rôle important que la Guinée a joué dans le cadre de la formation des cadres comoriens dans nos universités.

« Pour nous, la communauté comorienne, cette visite marque un acte de courtoisie et un acte qui fortifie les relations entre les Comores et la Guinée qui datent de 1975, l’année d’accession de l’Union des Comores à l’indépendance. Et donc, c’est la première fois qu’un président de l’Union des Comores séjourne en Guinée. C’est une fierté pour les Comores, C’est une fierté pour la Guinée parce que vous n’êtes pas sans savoir que la Guinée a formé et continue à former les cadres comoriens. Je vais vous donner un exemple qui est important, l’ex Président de l’Union des Comores, Ikiliou Dhoinine, il est l’un des fruits de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, département Pharmacie. Donc, pour nous c’est une grande fierté parce que ça montre réellement qu’en Guinée, nous recevons une formation de qualité. Si aujourd’hui, avec la formation que nous recevons, nous arrivons à arrivons à avoir un Président à la tête de notre pays, ça veut dire que nous recevons une formation de qualité. Il n’est pas le seul. Il y a beaucoup de cadres économistes, médecins, ainsi de suite, en service aux Comores qui ont été formés en Guinée » a fait remarquer le doyen de la communauté.

Par ailleurs, le doyen Ali Mlemengou a salué l’hospitalité du peuple de Guinée. « Je remercie l’État et le peuple guinéens pour l’hospitalité qu’ils ont toujours accordée à la communauté comorienne en Guinée. Nous sommes et resterons toujours reconnaissants pour cet acte », a dit le sage.

Au sujet de leur de leur rencontre avec le Président Azali Assoumani, le doyen de la communauté Ali Mlemengou a laissé entendre qu’il était question de parler des problèmes rencontrés sur le terrain par les Comoriens. Une façon pour lui de pouvoir gérer les problèmes de la communauté sur place. « Comme vous le savez, quand vous êtes dans un pays étranger et que vous allez la chance de rencontrer votre Président, il faut parler des problèmes qui préoccupent la communauté. Donc, il était question de parler des accords qui ont été signés il y a longtemps entre les Comores et la Guinée portant sur les études. Depuis 1975, des comoriens sont en Guinée. Nous n’avons pas eu des problèmes. Avant, les comoriens gagnaient chaque année des bourses pour la Guinée. Mais maintenant, cela ne se fait plus. Vu que les accords qui ont été signés il y a longtemps, ne sont pas réactualisés, on lui a demandé de nous réactualiser ces accords pour que les comoriens bénéficient des bourses et des rabais pour les frais de scolarité et, qu’en général, les conditions d’études soient plus améliorées. Ensuite, on a parlé de la création d’une ambassade ou un consulat en Guinée pour nous permettre de résoudre certains problèmes de la communauté. Sur cette question, le Président Azali, qui est notre père à nous, nous a promis qu’il en parlera avec le Président Alpha Condé. Selon lui, c’est quelque chose qui ne se fait pas rapidement », a fait savoir monsieur Ali Mlemengou.

Quant aux difficultés d’études évoquées par certains étudiants comoriens qui sont dans les institutions supérieures guinéennes, le doyen dit que « ces problèmes ne sont pas que pour des comoriens. Il y a des Tchadiens, des nigériens… Donc, je peux dire que les étudiants comoriens qui sont en Guinée ont moins de problèmes par rapport à ceux qui sont dans les autres pays ».

Le doyen Ali Mlemengou a insisté sur le renforcement des relations entre les Comores et la Guinée. « Les comoriens continuent à venir en Guinée. Donc, pour l’amélioration des conditions d’existence de la communauté comorienne, je demande à notre Président de renforcer les relations entre les l’Union des Comores et la Guinée », conclut-il.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin