Comme annoncé précédemment, le président Alpha Condé était hier, samedi 20 Janvier 2018, à Mamou, après un marathon qui l’a conduit à Pita et à Dalaba, deux préfectures qui relèvent de la région administrative de Mamou. Le locataire du palais Sékhoutoureyah a été accueilli à la place de l’indépendance de la maison des jeunes par un public compact qui a bravé le soleil ardent qui rayonnait sur la ville carrefour, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

C’est aux environs de 15 heures et dans un nuage de poussière qui a momentanément perturbé la cérémonie protocolaire que l’hélicoptère du président Alpha Condé s’est posé au stade ‘’Michael Diakité’’ de Mamou, après une première tentative vaine d’atterrir sur la pelouse de ce terrain de football où l’attendaient les autorités administratives, les chefs religieux et les officiers militaires et paramilitaires de la ville carrefour.

A peine arrivés, le chef de l’Etat guinéen et sa suite se sont dirigés vers le quartier Almamyah résidence où le professeur Alpha Condé a procédé à l’inauguration du nouveau réseau d’électrification rurale de Mamou.

La délégation conduite par le premier magistrat de la Guinée est allée ensuite à la rencontre des citoyens de la ville carrefour qui se trouvaient à la place de l’indépendance. La fatigue et l’envie de finir le ‘’bain de soleil’’ se lisaient sur les visages des citoyens. Et, certains étaient déjà sur le point de rentrer chez eux, lorsque soudain, le chef de l’Etat a franchi le portail de la cour de la maison des jeunes. Comme par ‘’magie’’, l’arrivée du président Alpha Condé a galvanisé le public qui l’attendait depuis 7 heures du matin.

Le président de la République s’est aussitôt livré à une opération séduction en serrant la main aux handicapés, mendiants, aux enfants, aux femmes et aux jeunes qui l’approchaient au point de vouloir renifler son parfum. Le temps pour le professeur Alpha Condé de serrer la main aux sous-préfets qui s’y trouvaient et de rejoindre la loge officielle, un monde fou avait déferlé sur la place de l’indépendance pour l’applaudir.

Prenant la parole, le préfet Mory Diallo a adressé les souhaits de bienvenue des populations de Mamou au chef de l’Etat, avant d’exprimer sa gratitude au Président Alpha Condé pour, dit-il, les nombreuses réalisations opérer à Mamou dans le cadre de la célébration du 56ème anniversaire de l’accession de la Guinée à la souveraineté nationale.

« Des mosquées, des bureaux, des résidences et des écoles flambants neuf, des ponts, des kilomètres de routes bitumées, des marchés et des espaces aménagés pour l’épanouissement de la jeunesse, la protection du commerce, le tout soutenu par une amélioration progressive de la desserte en eau potable et en électricité dans les familles. Aujourd’hui vous allez offrir à vos citoyens un réseau de courant électrique de qualité supérieur », s’est réjouit le préfet Mory Diallo, précisant qu’avec le président Alpha Condé, « chaque citoyens voit son revenu s’améliorer et son espoir pour l’avenir se consolider ».

Dans son discours de circonstances, le président Alpha Condé a rappelé aux citoyens de Mamou qu’il avait promis de réhabiliter le courant électrique de la ville carrefour. Une promesse qu’il dit avoir tenu. « Aujourd’hui nous avons tenu nos engagements. C’est la même chose à Boulliwel et à Tolo », a déclaré le chef de l’Etat guinéen, précisant que tous les guinéens, dans le moindre petit village, ont besoin du courant et ont droit au courant. « Evidemment, on ne peut pas donner le courant à tout le monde, en même temps. Mais d’ici 2020, nous aurons construit 1000MW », a promis le locataire du palais Sékhoutoureyah.

Poursuivant son intervention, le président Alpha Condé a loué la bravoure de la femme guinéenne qui, selon lui, travail plus que les hommes.

« Les femmes guinéennes travail beaucoup. Elles ont beaucoup de mérites mais elles n’ont pas été accompagnées. Si elles sont accompagnées, elles sont capables de transformer notre pays », a dit le numéro un guinéen, tout en exhortant les femmes de Mamou à cultiver le fonio, le maïs, l’arachide, le manioc, etc.

« Vous avez vu déjà que nous avons commencé à donner les machines. Toutes les sous-préfectures qui font du fonio auront des machines pour piler le fonio. Et, tout le fonio qui sera produit sera acheté par le gouvernement », a indiqué le président Alpha Condé qui s’est engagé à accompagner les femmes dans le travail.

Par ailleurs, le locataire du palais Sékhoutoureyah a annoncé sans donner de date, la relance de l’usine de Faranah et l’usine de tomate de Mamou. Il a aussi évoqué le cas des machines commandées par le gouvernement guinéen pour transformer la pomme de terre en frites congelées. « Ces frites congelées, on peut les vendre dans les pays arabes à travers des conteneurs frigorifiques », a précisé le premier magistrat de la Guinée.

Le président Alpha Condé a ensuite parlé de l’emploi jeune, notamment la création de groupements d’intérêts économiques et les centres de loisirs. « Avec le président de Star times, nous avons lancé la politique d’amener les panneaux solaires et les écrans dans toutes les sous-préfectures de la Guinée (…). Nous voulons arrêter l’exode rural des jeunes qui quittent l’intérieur pour Conakry où ils n’ont pas de travail. Ils sont chômeurs et sous peu ils deviennent des bandits, des drogués. Mais pour ça, il faut qu’ils aient les mêmes avantages que les jeunes qui sont à Conakry. Donc d’ici le mois de juin, toutes les sous-préfectures de Guinée seront dotés d’écran et de vidéoprojecteurs », a promit le chef de l’Etat guinéen.

A noter que le président Alpha Condé a aussi promis 300 millions à la MUFA de Mamou qui possède actuellement 200 millions, afin qu’elle puisse avoir un milliard de francs guinéens de prêt en banque. Mais, dit-il, à condition que la MUFA s’engage à travailler d’avantage.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin