Mieux vaut tard que jamais ! Le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, en mission de l’État depuis quelques jours dans la ville sainte de Touba, a réussi à réconcilier les fils et les filles de cette localité, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com dans la cité de Karamokoba.

Après des multiples consultations de famille en famille ou de structure en structure (jours et nuits), le ministre Gassama Diaby vient d’obtenir l’engagement de l’ensemble des sages de Touba, à savoir les grandes familles Karambaya, Diakha et Touraya, que le conflit qui existait entre eux est terminé. Cette déclaration a été faite dans la soirée de ce mercredi 24 janvier 2018 au Bolondala, la case traditionnelle dans laquelle on prend toujours toute décision consensuelle. « Le conflit est non seulement terminé entre Karambaya et Touraya, mais aussi entre nous à l’interne. Donc nous prenons l’engagement devant le ministre que les fils de Touba sont désormais unis à jamais. Vous n’apprendrez plus de problèmes à Touba », ont prôné les intervenants de toutes les parties prenantes. Et cette réunion décisive s’est déroulée en présence du nouveau Khalife Général Elhadj Kadjaly Diaby.

De son côté, l’émissaire du Président Alpha Condé s’est réjouit de la décrispation, de l’acceptation réciproque qui a permis enfin les fils de Touba à se retrouver autour d’une seule idée ; celle de se pardonner, oublier le passé et se donner les mains pour suivre le chemin de leurs ancêtres. « Je suis extrêmement heureux que le message du chef de l’État et du gouvernement soit entendu et bien accueilli par l’ensemble des fils et filles de Touba. J’ai un sentiment de joie, de satisfaction mais aussi de responsabilité. Les médiations sont difficiles. Certes il y a eu un bon résultat mais le travail ne s’arrête pas là. Il faut continuer sur le terrain la sensibilisation, puisque beaucoup de choses sont dues à un manque de communication. Donc, le message est clair : Touba n’appartient seulement qu’aux habitants de Touba mais à tous les guinéens. Le message à Touba est le même partout en Guinée. Il faut consolider la fraternité, la culture de la paix et préserver l’idée de la nation. Donc je crois en la parole des sages et les hommes et femmes de Touba », a confié le ministre Khalifa Gassama Diaby.

Tellement contents, les sages de Touba considèrent l’arrivée de Khalifa Gassama Diaby à un point aigu de la crise, comme une prophétie. C’est pour eux une délivrance.

Il est logiquement prévu dans la soirée de ce mercredi 24 janvier 2018, la signature d’un document dans lequel les parties s’engagent à respecter la bonne cohabitation.

De Touba, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin