Le responsable de la CESPI de Dionfo, Thierno Aliou Mosquée Diallo, qui a inscrit son nom sur la liste des candidats du RPG Arc-en-ciel pour les prochaines élections locales dans la commune urbaine de Labé, continue de prendre ses primes auprès de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI), a appris d’une source officielle, un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Contrairement à ce que Thierno Aliou Mosquée Diallo a fait croire dans l’une de nos précédentes dépêches, le président de la commission électorale sous-préfectorale indépendante (CESPI) de Dionfo, Mamadou Saïdou Diallo ne se rappelle pas avoir reçu une lettre de démission de son collègue.

« Lorsque je l’ai appelé pour lui demander de nous déposer sa lettre de démission parce qu’il est candidat du RPG Arc-en-ciel dans la commune urbaine de Labé, Thierno Aliou Mosquée Diallo m’a dit qu’il me l’a déjà déposée. Je lui ai dit que je ne me rappelle pas avoir reçu cette correspondance » a expliqué le président de la CESPI de Dionfo.

Poursuivant sa version des faits au téléphone de Guineematin.com, le doyen Mamadou Saïdou Diallo indique que Thierno Aliou Mosquée Diallo continue de prendre ses primes de membre de la CESPI de Dionfo « mais, je n’ai aucune pièce comptable pour le prouver. Seul avec le trésorier de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) de Labé nous pouvons avoir ces documents comptables » a ajouté le président de la CESPI de Dionfo.

Sur la même question, le président de la CEPI de Labé, Elhadj Lamine Sangaré se rappelle que lorsque l’intéressé a été muté dans la commune urbaine, « Thierno Aliou mosquée Diallo a sollicité mon intervention ou implication pour que le président de la CESPI le garde dans ce démembrement sous-préfectoral de la CENI. Pour se faire, il avait promit de tout faire pour se mettre à la disposition de la CESPI de Dionfo à chaque fois que le besoin se fait sentir. Nous avons accepté, parce que la procédure de remplacement d’un commissaire de la CESPI est compliquée et Dionfo n’est pas loin de la commune urbaine de Labé ».

Sinon, la CENI avait sorti un communiqué indiquant à tous ses démembrements que tout membre qui souhaitait être candidat à ses élections de proximité de démissionner avant le 1er novembre 2017. La CEPI de Labé semble alors avoir été pris au dépourvu et trahi par Thierno Aliou Mosquée Diallo.

« Nous avons les pièces comptables qui prouvent que c’est Thierno Aliou Mosquée Diallo lui-même qui a pris ses primes pour les mois d’octobre, novembre et décembre 2017 » précise le trésorier de la CEPI de Labé, Mamadou Nouhou Diallo.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin