Le district de Kinsan-Kouyéya est toujours face à son destin. Depuis l’accession de la Guinée à l’indépendance, la localité souffre d’un manque criard d’infrastructures socio-économiques de base. Avec une population estimée à 886 habitants, le district n’a eu comme infrastructure qu’une seule école primaire de 3 classes. Tout le reste (poste de santé, réseau téléphonique, route entre autres) se font toujours attendre, au grand dam des populations locales, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Selon monsieur Fodé Salifou Mansaré, le président du district, les difficultés sont innombrables. « Nous avons des difficultés à Kinsan-Kouyéya, notre route est vraiment impraticable. Nous n’avons pas de forage, ni de poste de santé. Si quelqu’un tombe malade dans ce district, il faut qu’on le transporte à Linsan ou à Kindia ville. Parfois, si une femme est prête à accoucher c’est des problèmes, il y en a même qui accouchent en cour de route, parce que tout simplement y’a pas de route et la ville est très loin de nous. Car d’ici à Linsan c’est 60 km et d’ici à Kindia ville c’est 85 km, voilà combien de fois nous souffrons », a lancé monsieur Fodé Salifou Mansaré, le président du district.

Pourtant, Kinsan-Kouyéya est une zone agricole par excellence. Ces habitants sont très actifs sur ce plan, mais faute de bonne route, ils peinent à vendre leurs produits afin de générer des ressources. Une situation que regrette Mariame Soumah, présidente des femmes de ce village : « Nous travaillons beaucoup ici, nous cultivons l’arachide, la tomate, nous avons aussi des plantations de bananes et beaucoup de mangues etc., mais tout cela se gâte avec nous ici, parce qu’il n’y a pas de route. Nous souffrons beaucoup aussi pour avoir de l’eau potable, nous partons très loin pour avoir de l’eau qu’il faut boire. Nous les femmes c’est ce qui nous fatigue beaucoup dans ce village», indique-t-elle.

C’est pourquoi les habitants de Kinsan-Kouyéya appellent à l’aide des autorités pour sortir de cette situation. « Nous demandons aux autorités de nous aider à réduire nos souffrances, nous aider surtout à avoir la route et le poste de santé », a plaidé le président du district Fodé Salifou Mansaré.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tél. : 623 78 43 73

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin