Le Syndicat Libre des Enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), dirigé désormais par le redoutable Aboubacar Soumah, vient d’annoncer le lancement d’une grève générale illimitée à partir du 12 février 2018. C’est ce qui ressort d’un communiqué signé du SLECG et rendu public hier, mercredi 31 janvier.

Dans ledit document, signé de la main du secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah, il est indiqué que cette grève est « générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire national ». Cet acte se justifie par la non-prise en compte des revendications du SLECG, version Aboubacar Soumah, à savoir : la levée de la suspension du salaire du camarade Aboubacar Soumah et une amélioration salariale en faveur des enseignants.

Cette grève est annoncée à un moment où Aboubacar Soumah et Elhadj Portos sont mis sous contrôle judiciaire pour des faits de faux et usage de faux, usurpation de titres et de fonction, vol avec effraction.

Voici le document appelant à la grève :

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin