Comme nous l’annoncions en fin de matinée, les électeurs de Fria ne se sont pas bien mobilisés pour élire leurs conseillers municipaux. Depuis le matin, l’affluence reste toujours faible devant les bureaux de vote de la ville. Cette situation préoccupe les responsables politiques locaux, dont Dr Boubacar Bah, membre du bureau exécutif de l’UFDG à Fria, qui s’est confié à l’envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

Vraisemblablement, ceux qui avaient misé sur une mobilisation progressive des électeurs au fur et à mesure qu’avance la journée se sont trompés. Jusqu’à 14 heures, l’affluence reste très faible devant les bureaux de vote de Fria. Les membres de certains bureaux de vote de la ville attendent plusieurs minutes pour recevoir un seul votant.

Et cette situation ne laisse pas indifférent Dr. Boubacar Bah, membre du bureau exécutif de l’UFDG, qui se dit à la fois étonné et inquiet : « Ce matin je suis allé voter, mais j’ai constaté une absence totale des électeurs. Au bureau numéro 1 où j’ai voté, j’étais le seul à 8 heures. Depuis 1993 je participe aux élections en Guinée, je pense qu’on risque d’assister au taux de participation le plus faible », a indiqué le responsable de l’opposition.

Selon Dr Bah, « un certain nombre de choses peuvent expliquer cette faible mobilisation des électeurs. Le premier, c’est la volonté des autorités de frauder en faveur des candidats du parti au pouvoir, pour cette fois encore des rumeurs courent au sujet de la présence de bulletins de vote cochés au profit de la liste du RPG. Donc cela peut créer une désaffection des citoyens pour le processus électoral. En plus de cela, il y a eu trop de promesses non respectées, mais aussi le nombre élevé de listes de candidatures. Il y a 8 listes de candidatures, tout ceci perturbe les électeurs dans leur choix », a-t-il expliqué.

Le responsable de l’UFDG annonce tout de même que les différents responsables politiques ont pris à bras le corps cette situation, en déployant des équipes sur le terrain pour motiver les électeurs à aller voter. Il reste à savoir si ces sensibilisations annoncées pourront amener les électeurs de Fria à voter et éviter ainsi un faible taux de participation dans cette commune urbaine.

De Fria, Alpha Fafaya Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél.: 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin