Depuis 2005, les élections communales ne se sont plus tenues en République de Guinée. Ce dimanche, 04 février 2018, les Guinéens appelés aux urnes pour élire à nouveau les maires, les chefs des quartiers et les présidents des districts. Monsieur Sidya Touré, Haut représentant du chef de l’Etat et président de l’UFR (la 3ème force politique du pays) s’est acquitté de son devoir civique aux environs de 12 heures, dans son quartier, Minière. Après son vote, le président de l’Union des Forces Républicaines s’est également prononcé sur le déroulement du scrutin, rapporte le journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

C’est dans le bureau de vote Saifoulaye 2 où 385 électeurs sont inscrits que Sidya Touré a voté. Le haut représentant du chef de l’État n’a pas constaté de manquement dans son bureau de vote. Mais, tout de même, il n’exclut pas de problèmes dans d’autres quartiers.

« Comme vous voyez, ici, il n’y a pas de foule. Le grand problème de ce processus électoral, c’est surtout dans les quartiers à haute densité. C’est à ce niveau qu’il faudra voir si les choses se passent correctement. Ici, comme vous avez vu, il n’y a pas de problème », a dit Sidya Touré qui se réjouit de la tenue de ces élections locales, après tant d’années d’attente.

Ensuite, Sidya Touré a parlé de quelques problèmes constatés ici et là. Il a cité le manque d’encre dans certains bureaux de vote par exemple, les interventions des sous-préfets à l’intérieur du pays, etc.

Par ailleurs, l’ancien Premier ministre guinéen sous le régime de Feu Lansana Conté se dit déjà confiant.
« Nous sommes confiants dans les communes où nous avons présenté des candidats. Je pense que cela dépendra de la transparence du processus électoral ; et, c’est là où nous attendons la CENI. Dans beaucoup d’endroits, nous avons travaillé avec certains partis politiques, notamment l’opposition, pour nous assurer que la transparence sera la règle pour tous. Et, ces tentatives ont permis à l’heure où je vous parle d’avoir plusieurs cas résolus dans plusieurs villes, dans plusieurs communes à Conakry ici, comme dans d’autres villes, comme Forécariah, Boké… Nous continuons de travailler pour cette transparence. Si la transparence est au rendez-vous, je pense bien que l’UFR fera des résultats étonnants », dit-il. Mais, le leader politique a ajouté avec une certaine instance que « Si les résultats sont faussés, nous ne les accepterons pas », avertit Sidya Touré.

Du quartier Minière, Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin