Expulsé hier, dimanche, 4 février 2018, de la salle de réception des procès-verbaux des résultats des votes, le chargé de la communication du RPG Arc-en-ciel dans la commune urbaine de Labé, Issa II Diakité dénonce une mascarade électorale au préjudice de son parti, avec la complicité, dit-il, du président de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI), Elhadj Lamine Sangaré, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le chargé de la communication du RPG Arc-en-ciel dans la commune urbaine de Labé, Issa II Diakité a contacté Guineematin.com dans la matinée de ce lundi, 5 février 2018, pour dénoncer son expulsion hier, dimanche, 4 février 2018 de la salle de réception des procès-verbaux des résultats des votes par le président de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI), Elhadj Lamine Sangaré.

« J’ai été désigné par mon parti pour que j’ai un œil sur tout ce qui se passe au niveau de la commission administrative de centralisation des votes. C’est dans cette optique que je me suis rendu donc au siège de la CEPI de Labé. Quand les choses sérieuses ont commencé, les procès-verbaux venaient dans des enveloppes non fermées. Je me suis rendu compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas au niveau de la CEPI de Labé dans la mesure où c’est au vu et su de tout le monde qu’on mettait les procès-verbaux sous scellés. Est-ce que réellement ces voix là reflètent celles du RPG Arc-en-ciel pour la commune urbaine de Labé. Sachant que cette démarche est contraire aux dispositions du code électoral guinéen, j’ai attiré l’attention du président la CEPI sur cette situation regrettable. Aussitôt, il a fait comme si je voulais leur donner des leçons sur ce qu’ils doivent faire. Il a dit que dans cette salle, je n’ai pas droit à la parole. J’ai alors expliqué que nous ne sommes pas prêts à reconnaître les procès-verbaux qui viennent non scellés. Il a directement fait appel aux forces de l’ordre auxquelles il a expliqué que je suis venu leur apprendre ce qu’ils doivent faire au sein de cette commission de m’expulser donc de la salle » explique Issa II Diakité du RPG Arc-en-ciel.

Informé de cet incident, le RPG Arc-en-ciel a immédiatement désigné un autre cadre pour le remplacer à la commission administrative de centralisation des résultats des votes.

« Pour ne pas laisser tripatouiller ces résultats, le parti a décidé d’envoyer un autre pour avoir un œil sur ce qui s’y passe. Mais, entre mon départ et l’arrivée de mon remplaçant tout pouvait se jouer contre nous déjà. Aujourd’hui est que le constat montre qu’il y a quelque chose qui ne va pas au niveau de la CEPI de Labé, parce que je suis très déçu que les procès-verbaux viennent dans de telles conditions au vu et au su des commissaires de la CEPI », a-t-il poursuivi.

Interrogé sur cette question, le président de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) de Labé, Elhadj Lamine Sangaré a confirmé et justifié sa décision.

« C’est effectif, j’ai demandé à l’USSEL de l’expulser de la salle de réception où il était admis en tant qu’observateur. Il n’est pas membre de la commission de réception. J’ai dit à tous les délégués des partis qu’ils sont des simples observateurs, ils sont libres de remonter n’importe quelle observation. On ne peut pas dire le contraire. Mais, ils n’ont pas à s’immiscer dans le travail de la commission. Mais, lui, il s’est permis de s’adresser directement à des présidents des bureaux de vote qui sont venus nous déposer les procès-verbaux, en leur demandant pourquoi ils fermes. J’ai dit que ce n’est pas son rôle. Je lui ai dit que quand il constate des anomalies de m’appeler en tant que président de la commission, mais qu’il n’a pas à s’adresser à un président de bureau de vote. Je lui ai fait cette remarque plusieurs fois, il n’a pas accepté. Et quand je suis parti déposer les premiers procès-verbaux auprès de la commission administrative de centralisation des résultats des votes (CACV), je suis revenu trouver des cris dans la salle de réception. Il était en accrochage avec les autres membres de la commission. C’est ainsi que j’ai demandé aux forces de l’ordre de le mettre dehors », a déclaré le président de la CEPI de Labé.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin