Comme annoncé précédemment, de violents affrontements sont en cours dans la sous-préfecture de Linsan, qui relève de la préfecture de Kindia. Depuis tôt ce matin, Lundi 05 Février 2018, des citoyens de cette localité de 14 mille habitants à vocation agro-pastorale, s’affrontent avec des pierres, sous l’œil impuissant des quelques agents de sécurité présents sur les lieux, a appris le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

De sources sécuritaires, les violences de ce lundi à Linsan sont d’origine politique. « Ce sont des militants de l’UFDG et du RPG qui s’affrontent comme ça. On tente de calmer la situation ; mais, nous sommes embourbés. Ça ne va pas du tout. On a même appelé à Kindia pour des renforts. Les militaires, la gendarmerie et l’escadron mobile doivent venir », a indiqué au téléphone de Guineematin.com, un gendarme qui a requis l’anonymat.

Parlant des dégâts matériels déjà enregistrés dans ces affrontements spontanés et sporadiques, notre source précise que « plusieurs boutiques et autres biens privés ont été saccagés ».

« Ils (les citoyens qui s’affrontent) ont même incendié la case d’une vieille ici. C’est regrettable ; mais, ils sont en train de saccager encore d’autres bâtiments », s’indigne notre source, avant de raccrocher sèchement son téléphone avec ces mots : « eh eh eh eh… » .

On ignore toujours, les raisons de ces violences mais, selon certains habitants de Linsan, ces heurts entre camps rivaux (RPG-UFDG) ont déjà fait plusieurs blessés.

A Suivre !

Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin