Après cette journée passée dans les urnes pour élire les membres du conseil communal, les premiers résultats sont parvenus à la CEPI aux environs de 20 heures. Et, lors de la centralisation, cette nuit du 04 février 2018, les leaders des partis politiques ont décidé de retirer leurs militants dans la salle aux environs d’une heure 02 minutes des décomptes des suffrages, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Lola.

Selon monsieur Doro Traoré, candidat du mouvement Guinée Audacieuse, des cas de fraude ont été enregistrés dans certains bureaux de vote dans la commune et dans des districts.

Ce candidat affirme que dans le district de N’zon, situé à 8 kilomètres du centre ville de Lola, un partisan du RPG arc-en-ciel aurait pris un mégaphone dans la matinée d’hier, dimanche 04 février 2018, pour appeler les citoyens de ce district à voter en faveur le RPG arc-en-ciel, le parti au pouvoir.

Par ailleurs, monsieur Doro Traoré dit avoir saisi un important lot de cartes d’électeurs avec le président du quartier Goteykoly et que ces cartes auraient été remises au président de la CEPI de Lola comme élément de preuve.

Les 6 candidats en compétition, notamment présentés par l’UCL, le Bloc Libéral, le GRUP, la Guinée Audacieuse et l’UFDG ont déserté cette nuit la cour de la CEPI, a constaté le correspondant de Guineematin.com qui était sur place.

Une rencontre est prévue par ces opposants ce lundi même, 05 février 2018, afin de porter plainte pour fraude lors de cette élection.

Malgré l’absence de ces partis politiques, les activités de la centralisation se sont arrêtées cette nuit qu’aux environs de 04 heures du matin du lundi 05 février 2018 à cause de la fatigue. Cette commission de centralisation a repris ce matin pour le reste des décomptes des suffrages.

Il faut noter que cette élection a été largement boycottée par de nombreux citoyens qui n’ont pas suffisamment été motivés par les candidats.

A suivre !

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin