Selon des informations confiées à Guineematin.com dans la soirée de ce lundi, 05 février 2018, monsieur Gnéné Boma Guilavogui, candidat de l’UFDG à Macenta, a porté plainte devant le juge de paix de Macenta contre Kémo Kéïta, chef du quartier Dipo ; Elhadj Djély Fodé Diabaté, chef du quartier Kamandou Cité ; Etienne Tounkara, président de la communauté Kissienne de Macenta ; Elhadj Oumar Kaba, trésorier de la CEPI ; et, madame Marie Dopavogui, présidente de la CEPI de Macenta pour manœuvres frauduleuses, détournement de suffrages, menaces, intimidations, délivrance de fausses procurations et complicité.

Selon notre source, ces infractions sont prévues par les articles 189, 194, 197 et 198 du Code électoral révisé de la République de Guinée.

Dans la plainte, il est reproché à Kémo Kéïta, ex-membre de la délégation spéciale de Macenta et chef du quartier Tiro, membre très actif du RPG Arc-en-ciel, d’avoir accepté d’être le président du bureau de vote de l’école Mady Franco arabe. Ce qui viole l’article 70 du Code électoral révisé.

« Cette désignation a été favorisée par la présidente de la CEPI. Ce qui est une manœuvre frauduleuse pour amener le candidat du RPG Arc-ciel à gagner dans ce bureau de vote. Etant entendu que ni les partisans des partis politiques, ni leurs familles, ni leurs proches ne doivent être présidents du bureau de vote. Plus grave, Elhadj Djély Fodé Diabaté, également chef du quartier Kamandou Cité, membre influent du RPG Arc-en-ciel, aidé par Elhadj Oumar Kaba, trésorier de la CEPI ont distribué plusieurs cartes d’électeurs, des fausses procurations et ont orienté le vote de certains électeurs. Il y a des photos, des procès-verbaux d’huissiers de justice », a expliqué notre informateur qui a préféré garder l’anonymat.

Par ailleurs, on apprend qu’il y d’autres actes que le plaignant juge encore plus graves… « Le président de la communauté Kissienne a pris place sous un manguier et s’est mis à orienter les électeurs. C’était à l’école Saint Thérèse de Kamandou Koura. C’est pourquoi, le candidat de liste UFDG de Macenta a déposé plainte contre les ci-nommés pour ces infractions. La plainte a été déposée à la justice de paix qui a fait immédiatement un Soit transmis à la gendarmerie de Macenta qui doit s’occuper des enquêtes », a-t-il indiqué.

Enfin, on apprend que l’UFDG a déjà désigné des avocats pour suivre la procédure. En attendant, ses partisans à Macenta retiennent leur souffle d’abord parce que les résultats définitifs ne sont pas encore déposés ; mais, d’ici là, cette plainte a été déposée.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin