L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a remporté une courte victoire face à ses adversaires de la mouvance présidentielle lors des élections locales du 4 février 2018 dans la commune rurale de Touba, relevant de la préfecture de Gaoual mais si elle ne se montre pas vigilante sur le terrain elle pourrait banalement perdre le poste de maire devant une éventuelle alliance électorale entre le RPG Arc-en-ciel et l’UFR, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Cette circonscription électorale relevant de la préfecture de Gaoual compte 9.246 électeurs inscrits. Mais, seulement 3.773 se sont présentés devant les 32 bureaux de vote de la sous-préfecture.

Le décompte final a donné 530 bulletins nuls contre 3.243 suffrages valablement exprimés parmi lesquels 1.026 ont choisi le RPG Arc-en-ciel contre 1.816 pour l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et 604 pour l’Union des Forces Républicaines (UFR).

Avec ces résultats provisoires obtenu avec le président de la commission électorale sous-préfectorale indépendante (CESPI), Ousmane Camara le prochain conseil communal de Touba sera composé de 12 conseillers issus de l’UFDG, 7 représentants du RPG Arc-en-ciel et 4 de l’Union des Forces Républicaines pour un nombre total de 23 siège à pourvoir. Soit 12 pour Elhadj Cellou Dalein Diallo contre 11 pour le président Alpha Condé et son Haut Représentant.

Il y a donc lieu de craindre ne serait-ce que deux défections provoquées par des espèces sonnantes et trébuchantes en cette période de vache maigre dans les rangs de l’UFDG lors de l’installation prochaine de l’exécutif communal de Touba.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin